Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Pour approfondir \ Méditation Dominicale

Méditation pour la Solennité de la Sainte Trinité

P. Rigobert Kyungu,SJ - RV

10/06/2017 14:55

Le Père jésuite Rigobert Kyungu nous introduit à la méditation avec les lectures de la Solennité de la Sainte Trinité

(RV) Nous célébrons aujourd’hui le mystère de la Sainte Trinité, c’est-à-dire le mystère du Dieu unique en trois personnes, à savoir le Père, le Fils et le Saint Esprit. Ce mystère nous a été révélé de manière progressive dans l’Eglise. En effet, depuis les Pères de l’Eglise et en passant par divers conciles, l’Eglise est parvenue à une intelligence plus claire de ce mystère dont la Bible constitue le fondement principal. Dans l’Ancien Testament la Trinité n’est mentionnée que de manière implicite ; c’est davantage dans le Nouveau Testament que nous voyons des formulations plus explicites.

Le jour de l’Ascension, nous avons lu la fin de l’évangile de Mathieu où Jésus demande à ses disciples d’aller baptiser au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit (Mt 28,27). L’Eglise a retenu ces paroles pour les accompagner du signe de la croix que nous faisons chaque jour. Et dans la deuxième lecture d’aujourd’hui, saint Paul salue les Corinthiens en utilisant une formule que l’Eglise a encore retenue pour le début de chaque célébration eucharistique : la grâce de Jésus-Christ Notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père et la communion du Saint Esprit soient toujours avec vous (2 Cor 13,13). Nous retrouvons aussi des allusions à la Trinité dans le Gloria et dans le Credo. Nous percevons ainsi que l’Eglise accorde une place de choix au mystère de la Trinité, et veut le rappeler souvent à ses membres, pour qu’ils en soient vraiment imprégnés.

 

Etre imprégné du mystère de la Trinité, c’est être porteur de la présence aimante de Dieu, toujours et partout. Car le Dieu unique en trois personnes est tout amour. Les lectures d’aujourd’hui reviennent toutes sur l’amour de Dieu. Oui, Dieu est amour, Dieu n’est qu’amour. Et la sainte Trinité est aussi amour ! C’est l’amour qui définit la relation entre les trois personnes divines les unes envers les autres. Dans la première lecture, le Seigneur se place aux côtés de Moïse, et se déclare être le Dieu de bonté et de miséricorde, qui est plein d’amour pour son peuple (Ex 34,6). C’est avec ce même amour qu’il se fait aussi proche de nous, notamment lorsqu’il nous envoie Jésus. Voilà ce qu’affirme saint Jean dans l’évangile : Dieu a tant aimé le monde qu’il nous a envoyé son Fils unique... (Jn 3,16). La rédemption en Jésus-Christ est le cadeau par excellence que Dieu nous a fait, en vertu de son amour. Mais puisque Jésus n’est pas avec nous physiquement, Dieu nous a aussi envoyé son Esprit, qui procède à la fois du Père et du Fils, afin qu’il nous aide dans notre marche au quotidien.

Frères et sœurs, en ce dimanche de la Sainte Trinité, demandons à l’Esprit de nous aider à croire au Fils de Dieu venu nous sauver ; ouvrons nos cœurs, pour en faire la demeure de la Sainte Trinité. Contemplons l’harmonieuse relation d’amour de ses trois personnes, afin qu’elle inspire aussi nos relations les uns envers les autres. Puissent nos communautés être bâties sur le modèle de la Trinité où il règne un amour parfait, et où il n’est aucun égoïsme. Amen.

(KS)

10/06/2017 14:55