Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Nomination d'un nouveau nonce apostolique pour la Libye

Mgr Alessandro d'Errico. Photo d'archives. - RV

10/06/2017 15:54

(RV) La petite communauté catholique de Libye sera désormais accompagnée par Mgr Alessandro D'Errico. Le Pape a nommé ce samedi 10 juin 2017 l’archevêque titulaire de Carini, nonce apostolique en Libye. Ce prélat italien était déjà nonce à Malte depuis avril dernier. Il succède à Mgr Aldo Cavalli, qui fut nonce pour Malte et la Libye de 2013 à 2015.

Un diplomate expérimenté

Né en 1950 dans la région italienne de Campanie, Alessandro d’Errico a été ordonné prêtre en 1974. Trois ans après, il se met au service de la diplomatie vaticane. Entre 1977 et 1998, il servira différentes nonciatures, celle de Thaïlande qui gère alors le Laos, la Malaisie et Singapour, puis celle du Brésil, de Grèce, d’Italie et de Pologne. 

En 1998, le prélat italien est nommé archevêque titulaire de Carini et nonce apostolique au Pakistan. Son ordination épiscopale a lieu l’année suivante. En 2005, le Pape le nomme nonce en Bosnie-Herzégovine, puis au Monténégro en 2010. Il reçoit le Prix international Boniface VII «pour la contribution à la promotion d’une culture de dialogue, de paix, d’harmonie parmi les peuples et les religions de Bosnie-Herzégovine» en 2011. Alessandro d’Errico reste dans les Balkans, lorsque le Pape émérite le nomme nonce en Croatie en 2012. Un poste qu’il occupera pendant cinq ans. Le 27 avril dernier, le Pape François le nomme à Malte et, ce 10 juin, également en Libye.

30 ans de Libye

En Libye, une petite communauté chrétienne tente de survivre malgré le chaos politique ambiant. En février dernier, un franciscain de nationalité maltaise, Mgr George Bugeja, a succédé à Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, un missionnaire italien franciscain, qui fut vicaire apostolique de Tripoli pendant plus de 30 ans. Il avait fait de ce pays du nord de l’Afrique sa terre, accompagnant sa communauté pendant les quarante ans de dictature du général Kadhafi, puis assistant à sa chute et à la décomposition du pays. 

Gravement malade, Mgr Martinelli avait présenté sa démission au Pape qui l’a accepté le 5 février dernier. Depuis l’évêque italien vit dans une maison franciscaine de Padoue dans le nord de l’Italie.

(MD)

10/06/2017 15:54