Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Société

Le Mexique en proie à une violence endémique

Scène du meurtre du journaliste Javier Valdez, le 15 mai 2017 à Mexico. - AP

12/06/2017 16:59

(RV) La violence semble ne pas connaître de trêve au Mexique : dans un éditorial, l’hebdomadaire du diocèse de Mexico, «Desde la Fe», est revenu sur les drames qui ont ensanglanté le pays ces derniers mois.

Dans ce pays, secoué par de graves phénomènes comme le narcotrafic, la sécurité n’est plus garantie. La corruption est toujours plus galopante. Dans ce contexte dramatique, la pauvreté et la misère sont un terrain fertile pour les affrontements et les violences. De nombreux prêtres et religieux sont en outre une cible facile de la criminalité et ne peuvent pas accomplir leur mission évangélisatrice.

La situation est particulièrement grave dans l’État du Tamaulipas, où le contrôle des territoires provoque des combats entre les différents cartels de la drogue. Il y a quelques jours, la prison de Reynosa, une localité proche de la ville texane de McAllen, «est devenue une zone de guerre en raison de l’impuissance des autorités pour contrôler la situation».

Dans la ville de Veracruz, entre janvier et avril, il y a eu 620 exécutions violentes. Dans l’État du Guerrero, «chaque jour sont signalés des homicides incontrôlés». Dans la région de Oaxaca, «des groupes criminels accomplissent des actes de terreur contre la population». L’hebdomadaire du diocèse de Mexico précise qu’à ces meurtres s’ajoutent «les menaces et les intimidations aux citoyens, qui doivent survivre dans l’incertitude absolue et un sentiment d’impuissance évident».

(CV)

12/06/2017 16:59