Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Documents

Nomination de nouveaux membres de l'Académie pontificale pour la Vie

Mgr Vincenzo Paglia, président de l'Académie pontificale pour La Vie. - ANSA

13/06/2017 16:49

(RV) Le Saint-Siège a rendu public ce mardi 13 juin la liste mise à jour des membres de l'Académie pontificale pour la Vie, une institution fondé par saint Jean-Paul II, et dont le professeur Jérôme Lejeune fut le premier président, de février à avril 1994. Le célèbre généticien, découvreur de la trisomie 21, fait actuellement l'objet d'un procès en béatification. Sa veuve, Birthe Lejeune, est nommée membre d'honneur par le Pape François.

Si 25 académiciens sont reconduits dans leurs fonctions, dont les Français Jean-Marie Le Mené et Marie-Jo Thiel, 20 nouveaux académiciens font leur entrée. Ce remaniement fait suite à l'entrée en vigueur de nouveaux statuts pour cette Académie le 1er janvier dernier. Cette institution présidée par Mgr Vincenzo Paglia, ancien président du Conseil pontifical pour la Famille, travaillera en lien avec le nouveau Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, présidée par le cardinal américain Kevin Farrell, mais l'Académie n'a finalement pas été "fondue" dans ce dicastère comme cela avait été envisagé dans le processus de réforme. Elle garde donc son autonomie.

Signe d’une volonté d’un plus grand dialogue avec la société, plusieurs non-catholiques figureront dans la nouvelle académie ainsi renouvelée, dont deux rabbins et un universitaire musulman.

Ont été nommés pour cinq ans :

– Niggel Biggar, professeur de morale et de théologie pastorale à l’Université d’Oxford (Grande-Bretagne) ;

le P. Maurizio Chiodi, professeur de théologie morale fondamentale à l’Institut supérieur de sciences religieuses de Bergame (Italie) ;

– Mgr Fernando Natalio Chomali Garib, archevêque de Concepción (Chili), professeur d’anthropologie théologique et de bioéthique au Centre de bioéthique de l’Université catholique de Santiago du Chili ;

– Abdel Messih Shehata Farag Mounir, directeur de l’Institut Saint Joseph pour la vie et la famille du Caire (Égypte) ;

– Kathleen Foley, directrice du département de neurologie du Centre de cancérologie Sloan-Kattering du New York Hospital (États-Unis) ;

– John M. Haas, président du Centre catholique national de bioéthique de Philadelphie (États-Unis) ;

– Mohamed Haddad, professeur de civilisation arabe et de religions comparées à l’Université de Carthage (Tunisie) ;

– Kostantinos Kornarakis, professeur d’éthique chrétienne et de spiritualité orthodoxe à la Faculté de théologie de l’Université nationale et capodistrienne d’Athènes ;

– Katharina Le Blanc, professeur d’immunologie clinique au Karolinska Institutet de Stockholm (Suède) ;

– Mónica López Barahona, présidente de la délégation espagnole de la Fondation Lejeune ;

– Anne-Marie Pelletier, professeure d’Écriture sainte et de liturgie à l’École Cathédrale de Paris ;

– Adriano Pessina, professeur de philosophie morale, directeur du Centre de bioéthique de l’Université catholique du Sacré-Cœur de Milan (Italie) ;

le rabbin Avraham Steinberg, directeur de l’unité d’éthique médicale du Centre médical Shaare Zedek de Jérusalem et directeur du comité éditorial de la Talmudic Encyclopedia (Israël) ;

– Daniel Sulmasy, professeur de bioéthique à l’Université Georgetown (États-Unis) ;

le rabbin Fernando Szlajen, professeur à la Faculté de philosophie de l’Université de Buenos Aires (Argentine) ;

le P. Tomi Thomas, de la Société missionnaire indienne, directeur de l’Association de la santé catholique d’Inde ;

– Angelo Vescovi, directeur scientifique de la Maison du soulagement de la souffrance de San Giovanni Rotondo et de l’Institut de génétique humaine Mendel de Rome (Italie) ;

– Alberto Villani, directeur de l’unité chirurgicale complexe de pédiatrie générale et des maladies infectieuses de l’Hôpital pédiatrique du Bambino Gesù de Rome (Vatican) et président de la Société italienne de pédiatrie ;

– Shinya Yamanaka, directeur du Centre d erecherche sur les cellules-souches de l’Université de Kyoto (Japon), Prix Nobel de Médecine 2012 ;

Ont été reconduits pour un mandat de cinq ans

– Etsuko Akiba, professeure de droit à la Faculté d’économie de Toyama (Japon) ;

– Carl Albert Anderson, chevalier suprême des Chevaliers de Colomb, vice-président de l’Institut Jean-Paul-II de Washington (États-Unis) ;

– Mgr Alberto Germán Bochatey, augustin, évêque auxiliaire de La Plata, professeur de bioéthique et vice-chancelier de l’Université catholique de La Plata (Argentine) ;

le P. Roberto Colombo, professeur de neurobiologie et de génétique humaine à l’Université catholique du Sacré-Cœur, directeur du Centre pour l’étude des maladies génétiques rares de l’hôpital Niguarda Ca’Granda de Milan (Italie) ;

– Francesco D’Agostino, professeur de philosophie du droit à la Faculté de jurisprudence de l’Université de Tor Vergata à Rome, président honoraire du Comité nationale d’éthique italien et président du Comité d’éthique de la région Latium (Italie) ;

– Jokin De Irala Estévez, professeur d’épidémiologie et de santé publique à l’Université de Navarre (Espagne) ;

le cardinal Willem Jacobus Eijk, archevêque d’Utrecht (Pays-Bas) ;

– Mgr Anthony Colin Fisher, dominicain, archevêque de Sydney, professeur de bioéthique et de théologie morale à l’Institut Jean-Paul-II de Melbourne (Australie) ;

le P. Aníbal Gil Lopes, professeur de physiologie à l’Institut de biophysique Carlos-Chagas-Filho de l’Université fédérale de Rio-de-Janeiro (Brésil) ;

– Rodrigo Guerra López, professeur de philosophie et président du Centre d’investigation sociale avancée de Santiago de Queretaro (Mexique) ;

– Ignatius John Keown, professeur d’éthique chrétienne à l’Université Georgetown de Washington (États-Unis) ;

– Alain Lejeune, professeur de droit pharmaceutique et de déontologie à l’Université catholique de Louvain (Belgique), membre de l’Académie nationale de pharmacie (France) ;

– Jean-Marie Le Mené, président-fondateur de la Fondation Lejeune (France) ;

– Ivan Luts, directeur du collège médical de l’École de Médecine de Lviv et président de l’Association des médecins catholique d’Ukraine ;

– Manfred Lütz, chef du service de psychiatrie l’Alexanier Infirmary de Cologne (Allemagne) ;

– Mgr Daniel Nlandu Mayi, évêque de Matadi (RD-Congo) ;

– Mgr Luño Ángel Rodriguez, professeur de théologie morale fondamentale à l’Université de la Sainte-Croix (Rome) ;

– Alejandro Serani Merlo, professeur au Centre de bioéthique et à la Faculté de médecine de l’Université pontificale catholique du Chili à Santiago ;

– Mgr Noël Simard, évêque de Valleyfield, porte-parole de la Conférence des évêques catholiques du Canada sur les questions bioéthiques ;

le P. Jacques Koudoubi Simporé, camillien, recteur de l’Université Saint-Thomas-d’Aquin de Ouagadougou (Burkina Faso) ;

– Jaroslav Šturma, professeur à la Faculté de philosophie et de théologie catholique de l’Université Charles de Prague (République tchèque) ;

– William F. Sullivan, professeur au département de médecine de la famille à la Faculté de médecine de l’Université de Toronto (Canada) et président de l’Association internationale des bioéthiciens catholiques ;

– Marie-Jo Thiel, professeure de théologie catholique et directrice du Centre européen d’enseignement et de recherche en éthique de l’Université de Strasbourg (France) ;

– René Zamora Marin, directeur du Centre de bioéthique Jean-Paul-II de Cuba.

Nommés jusqu’à leurs 80 ans :

– Bruno Dallapiccola, directeur scientifique de l’Hôpital pédiatrique du Bambino Gesù (Vatican) et membre du Comité national d’éthique italien ;

– Alicja Grześkowiak, professeure émérite de droit pénal à l’Université catholique de Lublin (Pologne) ;

Enfin, le pape a nommé membres d’honneur de l’Académie :

le cardinal Carlo Caffarra, archevêque émérite de Bologne (Italie), ancien président de l’Institut Jean-Paul-II pour le mariage et la famille ;

– Mgr lgnacio Carrasco de Paula (Espagne), président émérite de l’Académie pontificale pour la vie ;

– Birthe Lejeune, vice-présidente de la Fondation Lejeune (France), veuve du premier président de l’Académie Jérôme Lejeune ;

le cardinal Elio Sgreccia (Italie), président émérite de l’Académie pontificale pour la vie ;

– Juan de Dios Vial Correa, président émérite de l’Académie pontificale pour la vie, ancien recteur de l’Université pontificale catholique du Chili de Santiago.

(CV avec La Croix)

13/06/2017 16:49