Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Lutte contre la corruption : le témoignage d'une religieuse engagée contre la traite humaine

Une marche contre la traite des femmes organisée à Rome en avril 2017. - ANSA

15/06/2017 14:51

(RV) Entretien - Que faire face à la corruption, aux réseaux criminels ou mafieux, aux abus dans l’exploitation des ressources naturelles ou dans la simple requête d’un service normalement gratuit… C’est à tous les niveaux de détournement de l’argent que le Vatican veut s’attaquer. Pour la première fois, un sommet international contre la corruption s’est ouvert ce jeudi 15 juin 2017 dans les jardins de la Cité vaticane. Une initiative organisée par le dicastère pour le service du développement humain intégral, au sein de l’Académie pontificale des sciences sociales.

Chrétien ou non, religieux ou non, intellectuels ou acteurs de terrain, ambassadeurs et représentants de la justice et police du monde entier, ce débat inédit doit aboutir, à la fin de la journée, à un document commun intitulé «Identité et objectifs» pour donner forme à un réseau transversal de lutte anti-corruption.

Un véritable fléau aux conséquences désastreuses pour la dignité humaine. C’est ce que déplore Sœur Marie Hélène Halligon, religieuse de Notre-Dame de la Charité du Bon pasteur, en France. Depuis des années, elle œuvre auprès des femmes en grande difficulté prises dans des réseaux criminels, au sein de l’organisation européenne des religieuses qui luttent contre la traite et l’exploitation. Pour elle, l’esclavage moderne et la traite humaine sont des réalités directement liées à la corruption. Elle explique ces liens à Blandine Hugonnet

(CV-BH)

15/06/2017 14:51