Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Message des évêques allemands après le décès d'Helmut Kohl

Helmut Kohl avec le Pape Benoit XVI en septembre 2011 - AFP

17/06/2017 11:20

(RV) Helmut Kohl s’est éteint ce vendredi 16 juin à l’âge de 87 ans en Allemagne. Il avait conduit son pays, l’Allemagne, à la réunification en 1990. Il était aussi, au côté de François Mitterrand, le couple franco-allemand bâtisseur de l’Europe. «Il restera dans nos mémoires comme un grand Européen, comme le chancelier de l'Unité» a réagi Angela Merkel, à Rome, où elle rencontre le Pape François ce samedi 17 juin.

Autre réaction, celle des évêques allemands : «l’Eglise en Allemagne est reconnaissante pour le témoignage chrétien de Helmut Kohl» a déclaré le président de la Conférence épiscopale allemande, le cardinal Marx, dans son message de condoléance. «Il voulait et savait manifester en Europe ses convictions chrétiennes».

Parmi ses priorités, il y avait celle de «travailler pour une économie sociale du marché fondée sur la doctrine sociale de l’Eglise» a souligné le cardinal Marx, évoquant celui qui a négocié «l’unité allemande», et le «chancelier de l’idée européenne». «Il a eu un rôle décisif pour la naissance d’une Europe unie sans frontières.»

Helmut Kohl avait rencontré le Pape Jean-Paul II lors de sa visite en Allemagne en 1987 et en 1996. Ils avaient traversé ensemble la porte de Brandebourg. «La voix de l’Eglise chrétienne est indispensable dans une société toujours plus sécularisée. Le devoir civil et le devoir chrétien sont inséparables. Ceci vaut surtout pour la construction d’une Europe unie,» avait alors déclaré Helmut Kohl, comme le rapporte l’agence Sir. 

17/06/2017 11:20