Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Audience générale: «On peut être saint dans la vie de tous les jours»

Le Pape François, lors de l'audience générale du 21 juin 2017, place Saint-Pierre. - ANSA

21/06/2017 12:45

(RV) Le Pape François a poursuivi ce mercredi 21 juin 2017, place Saint-Pierre, son cycle de catéchèse sur l’espérance chrétienne. Lors de l’audience générale, le Saint-Père est revenu sur notre vocation à la sainteté, pour rejoindre cette longue suite de «témoins et compagnons de l’espérance». Le compte-rendu de Samuel Bleynie.

«Le christianisme cultive une incurable confiance: il ne croit pas que les forces négatives et perturbatrices puissent prévaloir.» Pour le Pape, ni la mort, ni la guerre n’ont le dernier mot et les saints, cette «multitude de témoins» nous disent «que la vie chrétienne n’est pas un idéal inaccessible». «Et en même temps, ils nous confortent: nous ne sommes pas seuls».

Au contraire, ils nous accompagnent, tout au long de notre vie. Et le Pape de lister les sacrements où l’on invoque l’intercession des saints: le baptême, pour la première fois, le mariage, parce qu’on a «besoin de la grâce du Christ et de l’aide des saints pour pouvoir vivre la vie matrimoniale pour toujours». «Pour toujours», insiste le Pape, et non «tant que dure l’amour».

Mais aussi durant l’ordination sacerdotale, où la litanie des saints retentit lorsque le futur prêtre est allongé, face contre terre. «Un homme resterait écrasé sous le poids de la mission qui lui est confiée, mais en entendant que tout le paradis est à ses côtés, que la grâce de Dieu ne manquera pas parce que Jésus reste toujours fidèle, alors on peut partir serein et rassuré. Nous ne sommes pas seuls.»

«Que le Seigneur nous donne l'espérance d'être des saints»

Si pour le Pape nos forces sont «faibles», le mystère de la grâce présent dans la vie chrétienne, lui, est «puissant». «Dieu ne nous abandonne jamais: chaque fois que nous aurons besoin, un de ses anges viendra nous relever et nous apporter consolation. “Des anges” avec parfois un visage et un cœur humain, parce que les saints de Dieu sont toujours ici, cachés parmi nous.» François insiste: les saints sont présents dans notre vie, «même si c’est difficile à comprendre et aussi à imaginer»

Le Pape souhaite ainsi que le Seigneur nous donne tous «l’espérance d’être des saints», car la sainteté est accessible «dans la vie de tous les jours». En priant toute la journée? Non, soutient le Pape, mais en vaquant à nos activités quotidiennes «avec le cœur ouvert vers Dieu, afin que le travail, même dans la maladie et la souffrance, même dans la difficulté, soit ouvert à Dieu. C’est ainsi que l’on peut devenir saint (...) parce que le Seigneur nous aide».

Appel pour les migrants

À la fin de l’audience générale, le Pape a lancé un nouvel appel pour les migrants. Deux jours après avoir rencontré une trentaine de réfugiés hébergés dans le diocèse de Rome et au lendemain de la Journée mondiale du Réfugié, le Saint-Père a fait part de sa «sincère reconnaissance» à la campagne «J’étais étranger – L’humanité qui fait du bien», soutenue par la Caritas, la Fondation Migrantes et divers organisations catholiques. Cette campagne défend une loi italienne d’initiative populaire concernant l’immigration, basée sur l’accueil, le travail et l’inclusion.

(SBL)

21/06/2017 12:45