Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Société

Roumanie: la sombre histoire des orphelinats sous Ceausescu

Orphelinat roumain en 1990. - RV

28/06/2017 08:12

(RV) Entretien - En Roumanie, les images de milliers d’orphelins dans des institutions délabrées avaient ému l’opinion publique mondiale fin décembre 1989, à la chute du dictateur communiste Nicolae Ceausescu. Le régime avait imposé une politique familiale qui obligeait chaque famille à avoir cinq enfants au moins. Mais dans un pays à l’économie exsangue, cette politique a abouti à l’abandon de dizaines de milliers d’enfants que les familles modestes n’avaient pas les moyens de nourrir. Nicolae Ceausescu a fait construire 600 orphelinats dans le pays qui en 1989 ont révélé toute leur horreur: conditions d’hygiène déplorables, insalubrité, malnutrition et mauvais traitements. Aujourd'hui, 27 ans après, une plainte a été déposée par l’Institut roumain de recherche sur les crimes du communisme, qui souhaite ainsi faire la lumière sur ce sombre chapitre de l’histoire du pays.

Pour comprendre ce qu’ont représenté ces orphelinats, Jean Charles Putzolu a interrogé Alina Marin. Abandonnée par sa famille à l’âge de six ans, elle a grandi dans ces institutions jusqu’à 21 ans. Elle est l'auteure de Mémoire d’Orphelin aux Éditions du Faucon d’Or.

(BH-JCP)

28/06/2017 08:12