Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Le Pape invite les pays d'Amérique Latine a plus de cohésion

Le Pape a reçu les responsables de l'IILA.

30/06/2017 13:03

(RV) Le Pape François a reçu ce vendredi 30 juin au Vatican les membres de l'IILA, l’organisation internationale Italo-Latino-Américaine, créée à Rome et qui fête ses cinquante ans cette année. Dans son discours, le Saint-Père a souhaité revenir sur trois axes de développement pour répondre aux défis du monde contemporain, en particulier en Amérique Latine. 

D’abord identifier les potentialités : les pays d’Amérique Latine sont riches d’histoire, de culture, de ressources naturelles, et leurs peuples sont bienveillants et solidaires avec les autres peuples. Ces valeurs sociales doivent être développées et encouragées pour répondre aux problèmes économiques et sociaux qui frappent ces pays.

Le deuxième axe est celui de coordonner les efforts entre ces pays pour donner des réponses concrètes aux nécessités de leurs fils et filles a souligné François. Cette coordination est parfois un travail peu visible mais nécessaire. L’Amérique Latine doit unir ses efforts pour faire face au phénomène de l’immigration, un phénomène qui a toujours existé mais qui prend une acuité différente aujourd’hui. Il est nécessaire a insisté le Pape de mettre en place des politiques conjointes de coopération face aux migrations d’aujourd’hui qui divisent les familles, qui rendent vulnérables tant de personnes exploitées et dont les droits humains sont bafoués.

Enfin, le Pape a insisté sur le terme « promouvoir », promouvoir une culture du dialogue, politique en particulier. Certains pays de la région traversent des moments difficiles au niveau politique, économique et social, sont marqués aussi par la corruption et la mauvaise distribution des richesses. La promotion du dialogue politique est essentielle, que ce soit entre les divers membres de l’association, ou avec des pays d’autres continents, en particulier les pays européens.

Le Pape a souhaité que ce dialogue ne soit pas un dialogue de sourd, mais un échange réciproque de confiance, qui renforce les liens de fraternité et d’amitié afin de progresser sur les voies de la justice et de la paix. (OB)

30/06/2017 13:03