Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Société

Crise migratoire en Italie : un code de conduite pour les ONG

Des migrants secourus en Méditerranée, en septembre 2014. - ANSA

03/07/2017 17:26

(RV) Entretien – L’Italie explose face à l’exode migratoire continu. Presque chaque jour, la presse italienne rapporte les drames des naufrages de migrants dans la Méditerranée, plusieurs fois par jour, les bilan des victimes gonflent sur les sites des quotidiens de la Botte.

Pour répondre à cet engorgement, les ministres de l'Intérieur italien, français et allemand se sont réunis dimanche 2 juillet à Paris. Ils ont appelé à une «approche coordonnée» pour aider l’Italie et ont élaboré un «code de conduite pour les ONG» italiennes et étrangères de secours. Ces propositions seront soumises aux 28 États membres jeudi 6 juillet. À travers son haut-commissaire aux réfugiés Filippo Grandi, l’ONU a aussi lancé un appel à plus de solidarité internationale avec l'Italie.

Sous «l’énorme pression» subie par le pays, le ministre de l'Intérieur italien Marco Minniti a menacé de fermer les ports où débarquent toutes les semaines des migrants secourus en mer. Cette année, l'Italie a enregistré plus de 83.000 arrivées de migrants pour la plupart de Libye, une hausse de plus de 19% sur la même période en 2016.

Face à ce phénomène, le sauvetage et la prise en charge de ces migrants ne peut pas être rester un problème italien. Maurizio Ambrosini est professeur de sociologie des migrations à l’université de Milan. Interrogé par Blandine Hugonnet, il revient sur les raisons de cet engorgement de migrants en Italie et sur la nécessité d’une action internationale.

(CV)

 

03/07/2017 17:26