Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

La FIDH dénonce une dérive dictatoriale au Burundi

Le président Pierre Nkurunziza lors des fêtes du 55e anniversaire de l'indépendance burundaise, le 1er juillet 2017. - REUTERS

04/07/2017 12:37

(RV) Entretien - «Le régime burundais est en train de s’ériger en dictature.» C’est ce que dénonce la FIDH, la Fédération internationale des droits de l’homme, dans un rapport publié ce mardi 4 juillet 2017.

Depuis avril 2015 et la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat controversé, les exactions se multiplient, entre épuration ethnique de l’armée, réduction des opposants au silence et volonté de supprimer la limite des mandats présidentiels.

Pour la FIDH, «le manque de fermeté de la communauté internationale» a permis au président Nkurunziza de «remodeler en profondeur le paysage politique, sécuritaire et social du Burundi». Et le retrait du Burundi de la Cour Pénale Internationale, en octobre prochain, ne fera que renforcer l’isolement du pays, comme l’explique Justine Duby, l’une des rédactrices du rapport.

Des propos recueillis par Samuel Bleynie.

(CV-SB)

04/07/2017 12:37