Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Le cardinal allemand Joachim Meisner est décédé

Le cardinal Joachim Meisner lors de sa messe d'adieux à la cathédrale de Cologne, en mars 2014. - EPA

05/07/2017 12:07

(RV) L’Église d’Allemagne perd l’une de ses grandes figures : le cardinal Joachim Meisner, ancien archevêque de Berlin et de Cologne, où il avait notamment organisé les Journées Mondiales de la Jeunesse en 2005, est décédé ce mercredi matin, 5 juillet 2017, à l’âge de 83 ans.

Le collège des cardinaux compte désormais 224 membres, parmi lesquels 121 cardinaux électeurs et 103 non-électeurs, âgés de plus de 80 ans, ce qui était le cas du cardinal Meisner.

Né le 25 décembre 1933 à Breslau, en Allemagne orientale (aujourd’hui Wroclaw, en Pologne), le cardinal Meisner avait été ordonné prêtre pour le diocèse d’Erfurt, en RDA, en 1962. Nommé évêque auxiliaire de ce diocèse par Paul VI en 1975, il devient cinq ans plus tard archevêque de Berlin, le diocèse «le plus compliqué du monde» selon une expression attribuée à Jean-Paul II. Ce diocèse était en effet divisé sur deux États, comprenant les parties Est et Ouest de la ville, ainsi que les campagnes environnantes. Au total, il supervisait le suivi spirituel d’environ 1,2 million de catholiques, pour huit millions de protestants, répartis sur un territoire de 30 000 km2. Résidant à Berlin-Est, l’archevêque se rendait le plus régulièrement possible à Berlin-Ouest.

Le 20 décembre 1988, moins d’un an avant la chute du mur, le cardinal Meisner fut transféré en RFA, à Cologne, un autre immense diocèse où il allait rester en poste jusqu’au 28 février 2014, bien au-delà donc de la limite théorique des 75 ans. Son épiscopat à Cologne fut notamment marqué par l’organisation des Journées Mondiales de la Jeunesse en 2005, qui furent l'occasion du premier voyage hors d'Italie du nouveau Pape d’alors, Benoît XVI.

Créé cardinal en 1983 par Jean-Paul II, il fut président délégué du Synode de 1999 sur l’Europe, et cardinal électeur lors des conclaves de 2005 et 2013. Il fut aussi membre du Conseil des cardinaux pour l’étude des problèmes économiques du Saint-Siège mis en place par le Pape François au début de son pontificat.

Dans un télégramme adressé à son successeur comme archevêque de Cologne, le cardinal Rainer Woelki, le Pape François a exprimé sa tristesse. «Avec une profonde émotion, j'ai appris la nouvelle que de façon inattendue, le cardinal Joachim Meisner a été rappelé de cette terre par le Dieu de la miséricorde. Je suis proche de vous, ainsi que de tous les fidèles de l'archidiocèse de Cologne dans la prière pour le regretté pasteur. Avec une foi profonde et un amour sincère pour l'Église, le cardinal Meisner s'est dédié à l'annonce de la Bonne Nouvelle. Que le Christ Seigneur le récompense pour son engagement fidèle et intrépide en faveur du bien des hommes de l'Est et de l'Ouest, et le rende participant de la communion des Saints dans le ciel. De tout cœur, j'adresse la Bénédiction apostolique à tous ceux qui commémorent le défunt pasteur avec des prières et des sacrifices», écrit le Pape dans ce message.

(CV)

 

 

05/07/2017 12:07