Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Pour approfondir \ Presse Catholique Africaine

La revue de la presse catholique d’Afrique, Dimanche 09 juillet 2017

- RV

08/07/2017 17:17

La revue de la presse catholique d’Afrique, Dimanche 09 juillet 2017

Dans LA CROIX du Bénin, on lit cette semaine qu’une délégation panafricaine de dialogue interreligieux a accompagné à Rome Mgr Jean Zerbo, l’Archevêque de Bamako, au Mali, créé cardinal par le Pape François le 28 juin dernier. « Je suis heureux d’avoir fait ce voyage

qui a comblé de joie le Cardinal Jean Zerbo », a déclaré Mgr Barrigah, Evêque du Togo et membre de la délégation. L’hebdomadaire catholique du Bénin écrit : « Tout comme lui, (chez) l’ambassadeur du Nigéria Jonathan Oluwole Coker qui faisait partie de la délégation, la joie était à son comble ».

Le bihebdomadaire La SEMAINE AFRICAINE de Brazzaville titre sur la 11è Assemblée plénière des Evêques d’Afrique Centrale. Aristide Ghislain Ngouma écrit que ces travaux à Yaoundé, au Cameroun, se tiennent sous le thème : ‘Œcuménisme et dialogue interreligieux en Afrique centrale’, « thème déjà débattu par les évêques du Congo, lors de leur 45ème assemblée plénière tenue en octobre 2016, à Brazzaville », tient à souligner le journal.

 Au Rwanda, EGLISE CATHOLIQUE Rwanda, le portail de la conférence épiscopale, commente l’accueil joyeux fait à Kigali le 28 juin dernier à Mgr Andrzej Józwowicz, le nouveau nonce apostolique. « Mgr Józwowicz a été reçu à 20h00 de Kigali à l’aéroport international de Kanombe, par le Président de la Conférence Episcopale du Rwanda et Evêque de Butare, Mgr Philippe Rukamba », notamment. Télésphore Kaberuka écrit : « Mgr Andrzej Józwowicz a été nommé Nonce Apostolique au Rwanda par le Pape François le 18 mars 2017… Erigée par le Pape Paul VI, le 6 juin 1964, la nonciature apostolique à Kigali est la seule représentation du Saint-Siège au Rwanda ».

Comment souvent, le quotidien LA CROIX de Madagascar aborde un thème qui peut être un dénominateur de commune préoccupation à beaucoup d’autres pays du continent : les écoutes téléphoniques. Sont-elles à encourager ? Sont-elles seulement moralement acceptables ? C’est l’affaire dite Claudine Razaimamonjy qui a mis ce dossier au centre des commentaires dans une affaire de corruption d’un(e) proche du palais qui semble avoir bénéficié de beaucoup de tolérance pour échapper à la justice. Le journal se montre très sévère : à qui profite la diffusion des écoutes opérées ? « En fait, le présent enregistrement n’apporte aucune preuve tangible concernant les dossiers où dame Claudine est incriminée… Il serait plus intéressant d'écouter une conversation entre le président (de la République, Ndlr) Hery Rajaonarimampianina et dame Claudine ou entre un ordonnateur (principal ou secondaire qu'importe) et dame Claudine. Limiers au travail ! ». Et bonne patience aux lecteurs de La Croix !

A la semaine prochaine !

08/07/2017 17:17