Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Les évêques du Venezuela dénoncent une dérive dictatoriale

Le président vénézuélien Nicolas Maduro. - REUTERS

08/07/2017 14:41

(RV) L’Église au Venezuela s’engage contre le président Nicolas Maduro… Hier, le président de la Conférence épiscopale a qualifié son gouvernement de dictature, face à «un peuple qui réclame la liberté». Une prise de parole avant l’élection, le 30 juillet prochain, d’une Assemblée constituante dénoncée par l’opposition.

C’est bien cette Assemblée qui a été dénoncée par les évêques hier, elle sera «imposée par la force» et surtout permettra «au gouvernement de rester au pouvoir pour une durée illimitée» selon Mgr Padron, le président de la conférence épiscopale. Ainsi, ajoute-t-il, le gouvernement pourra annuler tous les pouvoirs publics comme ceux de l’Assemblée nationale, aux mains de l’opposition. 

Réaction donc de l’Église qui annonce que tous ses locaux, sauf les lieux de cultes, pourront être utilisés par ceux qui s’opposent au président Nicolas Maduro. Et ce, en vue du référendum que l’opposition veut organiser le 16 juillet prochain. De son coté, Nicolas Maduro dénonce un complot en préparation contre l’élection de la Constituante.

Les évêques ont dit à plusieurs reprises leurs inquiétudes face à la situation politique et sociale. Il y a quelques semaines, dans un document, ils avaient dénoncé la répression des manifestations anti-gouvernement, qui a fait 91 morts. Les évêques avaient aussi rencontré le Pape François au Vatican il y a un mois et l’avaient alerté sur la situation dans le pays. 

(CV-SB)

08/07/2017 14:41