Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Hébron déclaré site palestinien protégé par l'Unesco

Ce territoire a été déclaré site protégé par l'Unesco - EPA

10/07/2017 07:48

(RV) Entretien- C’est un nouveau chapitre de la guerre symbolique que se livrent Israéliens et Palestiniens à l’Unesco : vendredi 7 juillet, l’organe onusien a déclaré la vieille ville d’Hébron, en Cisjordanie, «site palestinien protégé», «d’une valeur universelle exceptionnelle». Une décision saluée par les Palestiniens, mais conspuée par les Israéliens, pour qui le vote de cette résolution constitue une «souillure morale», ainsi qu’une volonté de «falsification de l’Histoire».

Située à une quarantaine de kilomètres de Jérusalem, Hébron est l’une des villes les plus anciennes du Proche-Orient, sacrée à la fois pour les juifs, les chrétiens et les musulmans. Son centre-ville renferme en effet le caveau des Patriarches, où reposeraient les corps d’Abraham, Isaac, Jacob et de leurs épouses.

La ville palestinienne est devenue un symbole tragique du conflit israélo-palestinien, et ce vote de l’Unesco jette une lumière crue sur une situation unique en Cisjordanie, celle d’une colonisation «de l’intérieur». La vieille ville d’Hébron est en effet habitée par quelques centaines de colons, protégés par l’armée israélienne, alors que les habitants palestiniens voient leur liberté de mouvement considérablement restreinte. Cette cohabitation explosive et ce quotidien de tension palpable ont ruiné le tourisme et appauvri certaines des industries qui en dépendaient.

Manuella Affejee a recueilli l’analyse de Jean-Paul Chagnollaud, professeur émérite des universités et président de l’IREMMO, l’Institut de recherches et d’Etudes sur la Méditerranée et le Moyen-Orient.

10/07/2017 07:48