Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Circulaire sur le pain et le vin: respecter la volonté de Jésus

Des hosties consacrées lors d'une eucharistie.

12/07/2017 17:43

(RV) «Être vigilant sur la qualité du pain et du vin destinés à l’Eucharistie est fondamental parce que cette matière du sacrifice eucharistique va déterminer ce que nous croyons, substantiellement, dans le mystère de l’Eucharistie. Il y a un rapport très étroit entre ce que nous croyons, dans la profondeur du Mystère, et ce qui se manifeste à travers le signe sacramentel du pain et du vin.»

Mgr Claudio Magnoli est un expert liturgiste, membre de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements. Interrogé par Federico Piana, du service italien de Radio Vatican, il est revenu sur la lettre circulaire sur le pain et le vin pour l’Eucharistie, envoyée aux évêques du monde par l’organisme dont il fait partie. Le choix du pain à base de blé et du vin de la vigne respecte la volonté de Jésus dans l’institution de l’eucharistie, et «c’est le choix de l’Église, confirmé par de nombreux Conciles, depuis l’Antiquité, jusqu’à arriver au Concile Vatican II», explique Mgr Magnoli. Il rappelle que s’il manque «un de ces éléments, l’Eucharistie qui se célèbre est invalide, ce n’est pas l’Eucharistie : elle ne respecte pas ce qui a été institué par notre Seigneur».

Comment expliquer les abus de celui qui a célébré avec des hosties saupoudrées de sucre et de miel, et avec de la bière à la place du vin ? Mgr Magnoli est clair : «Ce sont des abus qui dérivent de la soi-disante théologie de l’inculturation. Cette idée selon laquelle Jésus aurait choisi le pain et le vin seulement comme éléments de sa culture, celle du monde méditerranéen. Certains théologiens et agents pastoraux ont imaginé que dans d’autres régions du monde on puisse les substituer avec d’autres éléments. En substance, nous devons retrouver une théologie qui sache répondre à cette idée que Jésus aurait choisi le pain et le vin comme un élément culturel, et non pas comme un élément fort et déterminant.» 

(CV)

12/07/2017 17:43