Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Congo-Brazzaville: élection dimanche de l'Assemblée nationale

Foule réunie à Brazzaville le 29 novembre 2015 à un meeting du président - REUTERS

15/07/2017 17:09

(RV) Entretien – Au Congo-Brazzaville, deux millions d’électeurs sont appelés aux urnes, dimanche 16 juillet 2017, pour renouveler l’Assemblée nationale. Le parti du président Denis Sassou-Nguesso, réélu l’an dernier dans une présidentielle contestée, est donné favori alors que l’opposition est divisée.

Certains mouvements présentent des candidats quand la Fédération, la principale plateforme de l’opposition, a décidé de ne pas participer au scrutin. Elle avait conditionné sa participation à la libération de prisonniers politiques et à la fin de la guerre dans le Pool. Or l’État d’urgence reste la règle dans cette région du sud du pays.

Les combats entre les forces de l’ordre et la milice du pasteur Ntumi continuent et ont poussé un tiers de la population à l’exil. Pour Mgr Louis Portella, évêque de Kinkala, la préfecture du Pool, il est difficile d’imaginer que les 81.000 déplacés puissent voter, même si des bureaux de vote auraient été déplacés près des centre-ville ou placés dans les camps d’accueil. Il revient d’abord au micro de Samuel Bleynie sur la situation sécuritaire toujours fragile dans le Pool.

(SBL–SB)

15/07/2017 17:09