Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Pour approfondir \ Méditation Dominicale

Méditation pour le 15ème dimanche ordinaire

P. Rigobert Kyungu, SJ - RV

15/07/2017 11:16

Le Père jésuite Rigobert Kyungu nous introduit à la médiation avec les lectures du 15ème Dimanche du Temps Ordinaire. Il nous invite « à nous examiner sur notre capacité à comprendre la parole de Dieu, et notre promptitude à la mettre en pratique »

(RV) Frères et sœurs,

Les lectures de ce dimanche nous invitent à nous examiner sur notre capacité à comprendre la parole de Dieu, et notre promptitude à la mettre en pratique. La première lecture nous montre que la parole de Dieu est appelée à produire du fruit en nous. Car elle nous révèle la volonté de Dieu et accomplit sa mission, celle de nous convertir, nous guérir et nous sauver. C’est cela que saint Paul explicite dans la deuxième lecture lorsqu’il parle de la libération et de la délivrance, non seulement du genre humain, mais aussi de toute la création. 

Dans l’évangile, Jésus raconte et explique la parabole du semeur et montre que la parole ne peut porter du fruit sans la collaboration de l’homme. Car elle a pour destination le cœur de l’homme, comparé à la terre qui accueille la semence, et qui doit se disposer pour lui faire porter du fruit. 

Jésus nous met ainsi en garde contre les obstacles qui peuvent empêcher la parole de porter du fruit. Il s’agit notamment de la détresse et de la persécution à cause de la parole, des soucis du monde et de la séduction des richesses. Il faut y ajouter le manque d’un minimum de vie spirituelle, qui rend l’homme vulnérable à la moindre attaque de Satan, qui vient et s’empare de la parole, lorsque l’homme ne fait pas recours à Dieu, et se croit l’unique maitre de sa propre vie. Nous devrions nous examiner par rapport à ces obstacles afin de rendre notre cœur capable de garder la parole que nous entendons.  

Face à la détresse et à la persécution à cause de la parole, il nous faut avoir de la persévérance, du courage et de l’espérance, dans la conviction que Jésus est toujours avec nous, quelles que soient nos épreuves, lui qui ne cesse de nous rassurer, lorsqu’il dit : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme » (Mt 10, 28). Ou encore : « mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger » (Mt 11, 30). Quant aux soucis du monde et la séduction des richesses, il suffit de nous rappeler que la vraie richesse c’est le salut éternel que la parole peut nous procurer.  Car le séducteur par excellence c’est Satan, qui se plait à tromper à travers l’apparence des richesses, pour pousser à la vaine gloire du monde et ainsi conduire à l’orgueil qui éloigne de Dieu et des autres. Malheureusement, beaucoup d’hommes et de femmes de notre monde se laissent tromper et se livrent à toutes sortes de pratiques pour avoir la richesse, le pouvoir ou les honneurs au détriment des autres, péchant ainsi contre l’amour de Dieu et du prochain. Voilà pourquoi Jésus proclame plutôt heureux ceux qui sont pauvres d’esprit car leur bonheur est en Dieu (Mt 5, 3). En effet, la pauvreté évangélique est un chemin vers le vrai bonheur.  

Frères et sœurs, Jésus a aussi proclamé « heureux, ceux qui écoutent la parole et la gardent» (Lc 11,28). Prions pour que la parole devienne notre nourriture quotidienne, et qu’elle demeure vraiment dans notre cœur.  Que l’Esprit du Seigneur nous y aide. Amen.

 (KS)

15/07/2017 11:16