Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Pour approfondir \ Presse Catholique Africaine

La revue de la presse catholique africaine, mercredi 26 juillet 2017

- RV

26/07/2017 13:34


    La revue de la presse catholique africaine du Mercredi 26 juillet 2017  
­­­____________________________________________________________                                                        
                                      Par Albert Mianzoukouta*
 

Nous irons d’abord en Afrique centrale dans cette revue de la presse catholique africaine. EGLISE CATHOLIQUE au Gabon nous rend compte de la XIè assemblée générale des Evêques de la sous-région, à Yaoundé, au Cameroun. Le communiqué final des Evêques de l’Association des conférences épiscopales de la région de l’Afrique centrale (ACERAC), le 16 juillet, indique qu’ils ont « réfléchi sur la nécessité de l’œcuménisme et l’importance du dialogue interreligieux en Afrique centrale » ; « une urgence pastorale ». Il faut s’engager sur cette voie plus résolument, soulignent les Evêques qui ne se cachent pas les écueils nombreux, tels « le phénomène de radicalisation…le manque de respect de la différence... le chômage grandissant des jeunes qui se révèle être un facteur de recrutement pour les groupes extrémistes et un facteur d’émigration, qui s’avère parfois dangereux. Par ailleurs, le syncrétisme et le relativisme religieux vécus et observés par certains fidèles chrétiens mettent en cause la solidité et la maturité de leur foi, démontrant ainsi une double appartenance à éviter ».

Pour y faire face, les Evêques rappellent l’importance d’une meilleure formation des esprits au discernement ; « pour nous chrétiens catholiques, entrer en dialogue avec l’autre, le rencontrer, vivre en paix avec lui, font partie de la mission urgente reçue du Christ ».

« Discerner », le mot a également prononcé à la dernière Assemblée générale de l’Interafricaine de l’Ordre des Dominicains, en juin à Ibadan, au Nigéria. Dans AFRIDOM’S, le bulletin des Dominicains d’Afrique, Gabriel Samba écrit que les Frères Prêcheurs ont « souligné le souci extrêmement vif de discerner la spécificité de l’Ordre en Afrique, dans l’étude, dans la façon de faire de la théologie, etc. ». Restructuration, dynamisme, collaboration ont été réaffirmés : « il faudrait se battre pour qu’il n’y ait pas d’entités qui soient plus mendiantes que d’autres. Toutes ces situations éveillent le souci de justice et paix qui s’articulent sur toute la vie », écrit le prêtre-journaliste.

Allons maintenant au Bénin : LA CROIX commente le rapport rendu le 18 juillet dernier à propos du projet de fusion de la police et de la gendarmerie béninoises. Bertino Dossah écrit que pour le président de cette commission, le général Félix Hessou, « une force unique s’impose d’elle-même », en raison de la rivalité paralysante des deux corps sur le terrain. Les partisans de la réforme soulignent : « Les défis sécuritaires de notre temps ont changé de nature et de dimension. Ces défi nous imposent une cohérence d’action et une meilleure organisation de nos forces de sécurité publique ».

 

Au Rwanda, le Nonce apostolique, Mgr Andrzej Józwowicz, s’est adressé aux prêtres rwandais qui célébraient samedi dernier le centenaire de l’ordination sacerdotale du premier Rwandais, en 1917.
« Les fruits qui durent suite aux efforts pastoraux proviennent de la sainteté du prêtre. C’est là le fondement! Le prêtre doit être un bon pasteur, comme l’affirme le Pape François, il doit posséder l’odeur de son troupeau de sorte que les brebis le sentent et le suivent sans avoir peur », a rappelé le Nonce Apostolique aux prêtres rassemblés à Kabgayi, selon ce que rapporte EGLISE CATHOLIQUE Rwanda dans sa dernière édition.

Terminons cette revue de la presse catholique africaine par l’actualité des écoles.

Au Congo, le bihebdomadaire catholique LA SEMAINE AFRICAINE de Brazzaville, signale que les résultats du baccalauréat technique 2017 montrent que « sur 21.155 candidats présentés, 1018 ont décroché leur diplôme dès le premier tour, soit un taux de réussite de 31%, contre 26% pour le Bac 2016. Par contre, 5.321 candidats attendent de passer les épreuves du deuxième tour, pour valider, définitivement, leur admission ».

Pendant que les futurs bacheliers congolais attendent d’être convoqués pour le deuxième tour de leur examen, à Madagascar « les épreuves écrites du Baccalauréat général se dérouleront du lundi 24 au jeudi 27 juillet prochain pour l’année scolaire 2016-2017. Les épreuves écrites pour l’EPS auront lieu le vendredi 28 juillet. Les épreuves écrites du Baccalauréat technique et technologique se dérouleront du 31 juillet au 3 août 2017. Le nombre total de candidats au baccalauréat dans la Grande Ile atteint 177 686 pour cette session », détaille LA CROIX, le quotidien catholique.

A la semaine prochaine !

________

•           Journaliste à Français-Afrique, Radio Vatican

26/07/2017 13:34