Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

RDC: 850.000 enfants déplacés, victimes de la violence au Grand Kasaï

Un enfant congolais attend la distribution de nourriture dans un camp de réfugiés de la région du Kasaï. - AFP

31/07/2017 16:02

(RV) Entretien - C’est l’une des plus grandes crises de déplacement dans le monde. Depuis un an, plus d’un million de personnes ont fui la région du Grand Kasaï, en République démocratique du Congo. Parmi eux: 850.000 enfants, déplacés, qui vivent dans des conditions extrêmement préoccupantes.

Dans un communiqué publié le vendredi 28 juillet 2017, l’Unicef dénonce de nombreuses exactions à leur encontre et met en garde contre une véritable catastrophe humanitaire. Selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance, près de la moitié des enfants pourraient très rapidement souffrir de malnutrition sévère aigue. Hélène Destombes a interrogé Sylvie Sona, chargée de communication à l’Unicef en République démocratique du Congo.

Les Nations unies ont annoncé mercredi 26 juillet la nomination de trois experts internationaux pour enquêter sur les violences dans la région du Kasaï, au terme d'un compromis avec Kinshasa qui a refusé une mission indépendante.

Les violences dans la région impliquent des miliciens, des soldats et des policiers. Elles ont débuté en septembre 2016, un mois après la mort du chef traditionnel Kamuina Nsapu, qui avait ouvertement remis en cause l'autorité du gouvernement du président Joseph Kabila. Kamuina Nsapu avait été tué lors d'une opération militaire.

(SBL-HD)

31/07/2017 16:02