Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Japon : Shinzo Abe forme un nouveau gouvernement

Le nouveau gouvernement japonais, le 3 août 2017 à Tokyo. - EPA

03/08/2017 18:47

(RV) Entretien - Le Premier ministre japonais a remanié, ce jeudi 3 août 2017, son gouvernement. Fragilisé par les scandales, en chute libre dans les sondages – sa côte de popularité est passée sous la barre des 30 % - Shinzo Abe est en quête de légitimation avant les échéances électorales de 2018. L’objectif étant de restaurer la confiance, le Premier ministre japonais s’est entouré de personnalités d'expérience.

Il a nommé à la Défense Itsunori Onodera, poste qu'il avait déjà occupé il y a quelques années et choisit Taro Kono, un réformateur proche de Washington, pour diriger la diplomatie japonaise. Shinzo Abe a en revanche maintenu sa confiance à Yoshihide Suga, le puissant secrétaire général du gouvernement, à Taro Aso, vice-premier ministre et ministre des finances, ou encore à Hiroshige Seko, ministre de l’économie, pilier de la Seiwakai, la faction Abe au sein du PLD.

La nouvelle équipe est composée au total de 19 membres. Elle doit donc faire oublier les critiques visant le chef du gouvernement, notamment sur des affaires de trafic d’influence et la large défaite de sa formation, le Parti libéral-démocrate (PLD), lors de l’élection du 2 juillet dernier à l’Assemblée métropolitaine de Tokyo.

Ce remaniement intervient dans un contexte de tensions grandissantes avec la Chine et la Corée du Nord. Comment interpréter les choix du Premier ministre japonais ? L’analyse de Guibourg Delamotte, maître de conférences à l'Inalco 

(CV-HD)

03/08/2017 18:47