Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Guerre, blocus, épidémie : catastrophe sanitaire au Yémen

Une femme atteinte du choléra soignée dans un hôpital de Sana'a, le 7 août 2017. - EPA

10/08/2017 12:59

(RV) Entretien – Les combats au Yémen ont fait 8400 morts et plus de 47 000 blessés selon l’Organisation mondiale de la santé. Mais bien plus de Yéménites meurent «de causes indirectes», de maladies chroniques «dont personne ne devrait mourir», affirme le responsable du Comité international de la Croix-Rouge dans le pays, cité par l’Agence France-Presse.

Le système de santé est «en ruine» et l’organisation humanitaire a par exemple dû se mobiliser rapidement pour distribuer de l'insuline aux Yéménites diabétiques. Des millions de personnes sont également menacées par la famine et par une épidémie de choléra, qui a fait 1900 morts depuis avril.

Le blocus imposé par la coalition arabe à l’aéroport de Sanaa, la capitale contrôlée par les rebelles Houtis, restreint l’aide humanitaire arrivant dans le pays. En empêchant les civils d’aller se faire soigner à l’étranger, ce blocus serait aussi responsable de la mort de 10 000 Yéménites atteints de cancer ou d’autres maladies, selon le Conseil norvégien pour les Réfugiés.

Dans ce contexte, Mgr Paul Hinder, vicaire apostolique de l'Arabie du Sud, déplore le blocus et appelle à la reprise du dialogue. Il est interrogé par Mario Galgano, de la rédaction allemande de Radio Vatican.

(CV – SBL)

 

10/08/2017 12:59