Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Les évêques vénézuéliens dénoncent la persécution des opposants

Manifestation à Caracas le 7 juin 2017. - REUTERS

11/08/2017 17:55

(RV) «Que cesse la chasse aux sorcières contre les citoyens qui pensent différemment du régime» : la Commission Justice et paix de la conférence épiscopale vénézuélienne y exhorte dans un communiqué signé par son président, Mgr Robert Luckert Leon, et par le père Saul Ron Braasch, vicaire général de cette Commission.

Les évêques du Venezuela dénoncent les «nombreux outrages», surtout concernant la situation des prisonniers politiques et celle des prisonniers de droit commun. En écoutant les dénonciations des familles et de l’Observatoire des prisons vénézuéliennes, les évêques, rapporte l’agence Sir, pointent le doigt sur le «traitement cruel et inhumain durant les détentions, le manque d’hygiène, de médicaments, d’assistance juridique», ainsi que «l’alimentation précaire».

Les évêques dénoncent également le non-respect des procédures judiciaires et l’interdiction des visites familiales, qui sont pourtant des «droits fondamentaux ancrés dans la Constitution de la République bolivarienne du Venezuela en vigueur». Ils demandent donc au gouvernement et au pouvoir législatif de «respecter ces droits».

La Commission épiscopale implore «la fin des persécutions et des tortures physiques et psychologiques» contre ces citoyens. Elle invite en outre «tous les catholiques et les hommes et les femmes de bonne volonté à prier non seulement pour ceux qui souffrent mais aussi pour ceux qui violent ces droits humains». Les évêques demandent aux citoyens de «dénoncer publiquement les fonctionnaires qui violent les droits humains» et de rétablir l’état de droit. «Nous demandons la justice», concluent-ils.

(CV-Sir)

11/08/2017 17:55