Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Les évêques de Corée appellent à la paix et à la dénucléarisation

Des touristes à la frontière entre les deux Corée, le 12 août 2017. - AP

12/08/2017 17:28

(RV) «Après le lancement du missile Hwasong-14, la Péninsule coréenne se trouve dans une situation tendue et potentiellement à grand risque. Le test des armes nucléaires par la Corée du Nord est évidemment une violation de la résolution prise par le Conseil de sécurité des Nations Unies» et une action qui nuit à la paix en Asie du Nord-Est, «en incitant à l’armement nucléaire des pays limitrophes» : les évêques de la conférence épiscopale coréenne l’écrivent dans une exhortation intitulée "Cheminons dans la lumière du Seigneur", et diffusée en vue de la journée de commémoration pour le 72e anniversaire de l’indépendance de la Corée, ce 15 août.

Alors que l’escalade verbale entre les États-Unis et la Corée du Nord menace de dégénérer en confrontation militaire, l’Église en Corée «dénonce toutes les provocations imprudentes de la Corée du Nord et s’oppose à toutes les actions qui font monter la tension dans la Péninsule coréenne, en faisant reculer la promotion de la paix». Elle rappelle aussi que la paix «vraie et définitive» n’est pas réalisable à travers l’armement nucléaire. Les leaders politiques des deux Corées du Nord et du Sud sont donc appelés à dialoguer pour la paix, et à faire de leur mieux pour «établir un système institutionnel pour garantir la paix dans la Peninsule coréenne, à travers la coopération avec les nations limitrophes».

Dans son message du 15 août, la conférence épiscopale exhorte «tous les pays limitrophes à ne pas prendre de décisions imprudentes qui menaceraient l’amour et le développement moral et spirituel de l’humanité. On espère que les leaders politiques des pays limitrophes pourront résoudre la situation actuelle d’une façon mûre et harmonieuse, afin qu’ils contribuent à la paix et à la coexistence de l’humanité, qui est le principal objectif de la diplomatie et de la politique.»

À l’inverse d’une guerre qui ne provoquerait que des destructions profondes, «une réalisation de la dénucléarisation et une stabilisation de la paix dans la Péninsule coréenne contribuera, comme un "turning-point", à la génération de l’avenir de l’humanité, en lui proposant une vision du monde dans laquelle la valeur des créatures se réaliserait pleinement avec l’amour et la justice.»  

Les évêques invitent par ailleurs «les fidèles coréens à demander à la Vierge Marie son intercession pour la paix dans la Péninsule coréenne», à l’occasion de l’Assomption. Ils invitent tout le monde à «un intérêt attentif, une prière, une réponse de bon discernement et une collaboration cordiale pour résoudre la crise de notre Péninsule. L’Église en Corée ne manquera pas de s’impliquer dans la problématique en paroles et dans la prière continue», précisent-ils, tout juste trois ans après la visite du Pape François en Corée du Sud.

Par ailleurs, le Conseil Mondial des Églises, dont font partie essentiellement la Communion mondiale des Églises réformées et l’Alliance évangélique mondiale, appelle ce dimanche 13 août à une Journée de prière pour la paix et la réconciliation dans la Péninsule coréenne.

(CV- Agence Sir)

12/08/2017 17:28