Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

États-Unis : l'Église appelle à lutter contre le racisme

Des fleurs sur le lieu du drame de Charlottesville, le 16 août 2017. - REUTERS

16/08/2017 18:01

(RV) Les tensions raciales sont de nouveau au cœur de l’actualité aux États-Unis. La mort d’une jeune femme samedi à Charlottesville, renversée par un militant d’extrême-droite, ont suscité une grande émotion dans toute la société américaine, et notamment au sein de l’épiscopat.

«Au nom des évêques des États-Unis, je m’unis aux leaders de toute la nation pour condamner la violence et la haine qui ont fait une victime et de nombreux blessés à Charlottesville, en Virginie», a déclaré le cardinal Daniel DiNardo, président de la conférence épiscopale américaine, interrogé par Christopher Wells, du service anglophone de Radio Vatican.

«Nous offrons nos prières pour la famille et les proches de la personne qui a été tuée, et pour tous ceux qui ont été blessés», a précisé le cardinal, assurant de la proximité de l’Église américaine pour «tous ceux qui sont opprimés par l’idéologie du mal», et invitant à «prier pour la paix et à travailler avec tous les hommes de bonne volonté pour la fin de tout type de haine et violence raciale», de façon à œuvrer pour «l’unité et l’harmonie du pays».

Rappelant que «l’amour de Jésus-Christ est l’arme la plus puissante contre la haine», le cardinal DiNardo a repris la prière de saint François d’Assise : «Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix. Là où il y a la haine, fais que j’apporte l’amour ; là où il y a l’offense,  le pardon.»

Le cardinal Sean Patrick O’Malley, archevêque de Boston, est lui aussi intervenu par une déclaration durant laquelle il a fait référence aux racines de l’idéal américain, citant la devise de l’Union fédérale "E pluribus Unum" ("De plusieurs, un seul"), justement pour indiquer que «à partir de nombreux peuples, on forme une nation». «Nous devons réaffirmer la conviction que la nation est destinée à inclure tout le monde, toutes les races, les cultures, les ethnies et les religions qui constituent notre pays», a précisé le cardinal.

L’archevêque de Boston a par ailleurs affirmé clairement qu’il faut «s’opposer», aussi bien en paroles qu’en actes, à «tous ceux qui cherchent à faire resurgir une nouvelle forme de nazisme et de nationalisme extrême : ceux qui dénigrent les Afroaméricains, qui pratiquent l’antisémitisme, qui méprisent les musulmans, ceux qui menacent et cherchent à bannir les immigrés de notre terre… Toutes ces voix déshonorent les convictions fondamentales des traditions politiques et constitutionnelles américaines», a-t-il martelé.

(CV)

 

16/08/2017 18:01