Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Culture

L'association "Fraternité en Irak" œuvre à la reconstruction du monastère de Mar Behnam

Le monastère de Mar Behnam a été endommagé par les djihadistes, qui ont notamment brisé les croix gravées sur les murs. - AFP

17/08/2017 11:24

(RV) Entretien - C’est un haut-lieu du christianisme en Irak : le monastère syrien catholique de Mar Behnam, situé à une trentaine de kilomètres de Mossoul. Construit au IVe siècle, il abrite les tombeaux de saint Behnam et de sa sœur Sarah, tous deux martyrisés par leur père, un roi zoroastrien. C’est un lieu unique en son genre, puisqu’il attire à la fois des pèlerins chrétiens, musulmans et yézidis.

Daech s’en était emparé en 2014, et avait infligé de sévères dommages au monastère : statues décapitées, destructions au marteau-piqueur, icônes de saints défigurés au burin : c’est le spectacle de désolation qui s’était présenté aux soldats irakiens qui, après plusieurs jours de combats, en novembre 2016, avaient réussi à reprendre le lieu saint aux jihadistes.

Le monastère est aujourd’hui en phase de reconstruction, à laquelle participe activement l’association Fraternité en Irak.

Faraj Benoît Camurat, président de l’association, revient avec Manuella Affejee sur les étapes de la reconstruction de ce patrimoine inestimable et hautement symbolique pour le vivre-ensemble des communautés chrétiennes, musulmanes et yézidies.

Pour aider l’association Fraternité en Irak et ses projets  : www.fraternite-en-irak.org

(CV-MA)

17/08/2017 11:24