Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Le cardinal Parolin en Russie: une étape inédite

Entretien du cardinal Pietro Parolin à l'agence russe Tass avant son voyage à Moscou - ANSA

20/08/2017 12:53

(RV) À quelques heures d’une importante visite en Russie, du 20 au 24 août,, le Secrétaire d'État du Saint Siège a accordé un entretien à l’agence russe d’information Tass. Le cardinal Pietro Parolin souligne que la rencontre qu’il aura avec la hiérarchie orthodoxe témoigne de l'ouverture opérée ces dernières années, jusqu'à la rencontre de La Havane l'an dernier entre le Pape François et le patriarche Kirill. Une rencontre qui a permis «un nouveau regard qui ne soit plus principalement tourné vers le passé», mais vers la «communion désirée et attendue». C'est une condition, précise le cardinal, qui permettra de franchir de «nouvelles étapes inédites dans le développement du dialogue œcuménique» entre catholiques et orthodoxes. Le chemin exige «amour, patience, ténacité et engagement», et le cardinal cite l’exemple des reliques de saint Nicolas, prêtées à la Russie et accueillies avec enthousiasme et dévotion de la part des fidèles russes pendant leurs deux mois d’exposition à Moscou et Saint-Pétersbourg. Pour affronter la crise de valeurs du monde contemporain, le Secrétaire d'Etat du Vatican souligne la nécessité urgente  d’une coopération plus efficace entre les différentes confessions: «Une compréhension toujours plus grande entre les Églises pourra apporter une contribution à travers le partage des expériences de chacun».

Réagir au terrorisme avec discernement pour éviter l’embrasement

Concernant le terrorisme, le cardinal souligne la nécessité d’accorder «une attention particulière aux moyens d'intervention possibles, afin d’éviter qu’elles ne génèrent de nouvelles spirales de violence». L'Église, dans une action à long terme, s’implique dans un travail d'éducation et de formation des consciences. Le Saint Siège, précise le Secrétaire d’Etat, n’a pas ménagé ses efforts pour «développer, consolider et parfois renouer des relations de dialogue au niveau culturel et religieux, mais surtout au niveau socio-humanitaire».

Donald Trump doit construire la paix sans brandir la menace nucléaire

Interrogé sur la présidence américaine, le cardinal Parolin dit souhaiter que le Président Donald Trump, «comme tous les acteurs de la communauté internationale, ne renonce pas au défi de poursuivre le combat contre le réchauffement climatique». Et en élargissant l'horizon, il souhaite qu’en matière de relations internationales, il y ait une prise de conscience que «les politiques ou les stratégies basées sur une confrontation tendue, à la limite du dialogue de sourds et alimentées par la peur et la menace du recours aux armes nucléaires ou chimiques, n’ouvrent pas la porte à des solutions justes et durables aux différends entre les nations». Le Pape François demande aux leaders mondiaux de «construire la paix», ajoute le cardinal Parolin, et de «ne pas s’enfermer dans des intérêts nationaux ou partiels».

Appel à une aide désintéressée pour le Venezuela

Le Secrétaire d’Etat est invité à s’exprimer aussi sur la situation au Venezuela ; un pays qu’il cardinal connaît bien pour avoir été nonce apostolique à Caracas. «Le Saint-Siège, dit-il, s'est engagé pour favoriser un solution pacifique et démocratique, malgré de nombreuses incompréhensions». La voie à suivre est toujours la même, conclue le prélat, elle passe par la rencontre et l’instauration d’un climat de confiance, en évitant les tension et en respectant la justice ainsi que les règles démocratiques. Le Venezuela, rappelle le cardinal Parolin, traverse une grave crise humanitaire. Il lance un appel à la communauté internationale et aux pays amis du Venezuela à apporter «une aide désintéressée et pacifique afin d’impulser une évolution positive».

(JCP-Tass)

20/08/2017 12:53