Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Le cardinal Parolin dresse un bilan positif de son voyage en Russie

Le cardinal Parolin lors de son entretien avec le ministre russe des Affaires étrangères, le 22 août 2017. - EPA

25/08/2017 12:53

(RV) Au retour de son voyage en Fédération de Russie, le cardinal Parolin a accordé un entretien aux médias du Secrétariat pour la Communication. Le Secrétaire d’État du Saint-Siège est revenu sur ce voyage «utile, intéressant et constructif», dans un contexte de rapprochement entre l’Église catholique et l’Église orthodoxe russe. Il en a rendu compte au Pape François lors d’un entretien téléphonique. Le Pape, attaché à mettre en valeur toutes les «occasions de dialogue», lui a exprimé sa satisfaction.

Cyprien Viet revient sur les principaux aspects de cet entretien avec notre collègue de la section italienne de Radio Vatican, Alessandro Gisotti.

Une «nouvelle atmosphère» est née suite à la rencontre entre le Pape François et le Patriarche Cyrille en février 2016 à Cuba : le cardinal Parolin le souligne en évoquant notamment la reconnaissance du patriarche orthodoxe russe pour l’exposition récente des reliques de saint Nicolas, transférées de l’Italie à la Russie durant quelques semaines, et qui ont attiré deux millions et demi de fidèles. Les coopérations œcuméniques se développent sur le plan «culturel, académique et humanitaire», notamment dans le contexte de la guerre en Ukraine. Face aux souffrances de la population, un «effort supplémentaire» doit être assumé, affirme le cardinal Parolin. Il a aussi abordé ce thème durant sa rencontre avec Vladimir Poutine, s’arrêtant aussi sur la protection des minorités religieuses au Moyen-Orient. La Russie a un «grand rôle à jouer» et une «responsabilité particulière» pour mettre «la paix au-dessus de tous les autres intérêts», précise-t-il.

Concernant des sujets propres à l’Église catholique, lors de son échange avec le président russe, le cardinal Parolin a aussi abordé «le thème de la restitution des églises qui avaient été confisquées au temps du régime communiste». Les évêques catholiques l’ont sensibilisé à ce problème lors de leur dialogue à la nonciature. La petite communauté catholique de Russie manque en effet de lieux de culte. Le Secrétaire d’État du Saint-Siège a d’ailleurs été surpris de l’affluence lors de la messe avec la communauté catholique, célébrée dans une cathédrale «pleine de gens, venus avec foi et dévotion pour exprimer leur attachement au Pape et à l’Église universelle». Il a aussi pu rendre visite aux sœurs de Mère Teresa.

Et le cardinal Parolin évoque enfin son émotion lors de sa visite à la cathédrale orthodoxe du Christ-Sauveur, qui avait été dynamitée durant le régime communiste. Une visite durant laquelle il a pu faire mémoire «de cette histoire très douloureuse durant laquelle on voulait éradiquer complètement la foi du cœur des croyants et éliminer tout signe de la présence de Dieu et de l’Église sur cette Terre. Un chose qui n’a pas réussi, parce que Dieu est plus grand que les projets des hommes», a conclu le Secrétaire d’État.

L'entretien en vidéo (en langue italienne):

(CV)

 

25/08/2017 12:53