Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Le Pape salue le dialogue fécond de l'Eglise catholique avec le monde juif

Le Pape recevant une délégation de rabbins au Vatican. (image d'archive). - OSS_ROM

31/08/2017 12:16

(RV) Le Pape François a reçu ce jeudi au Vatican une délégation de rabbins, membres de la conférence des rabbins d’Europe, du conseil rabbinique d’Amérique et du grand Rabbinat d’Israël. Ils sont venus à Rome pour une rencontre avec la commission du Saint-Siège pour les rapports religieux avec le judaïsme. A cette occasion, ils ont remis au Pape un nouveau document intitulé Entre Jérusalem et Rome, fruit de leur travail. L’occasion pour le souverain pontife de saluer le dialogue toujours plus profond entre l’Eglise et le monde hébraïque. 

En les saluant, le Saint-Père s’est félicité que l’Église catholique et le judaïsme traversent un moment fécond de dialogue. Un dialogue qui se matérialisme dans ce nouveau document, intitulé Entre Jérusalem et Rome  et qui a été remis au Pape ce jeudi. «C’est un texte qui rend un hommage particulier à la déclaration conciliaire Nostra Aetate, dont le quatrième chapitre constitue pour nous la grande charte du dialogue avec le monde juif », a expliqué François. La mise à jour progressive de Nostra Aetate a permis à nos rapports de devenir toujours plus amicaux et fraternels.

La déclaration conciliaire, a expliqué le Saint-Père « a mis en lumière que les fondements de la foi chrétienne se trouvaient déjà, selon le mystère divin du Salut, chez les figures des patriarches, de Moïse et dans les prophètes. La connaissance et l’estime mutuelle sont promues à travers le grand patrimoine spirituel que nous avons en commun , surtout par le biais des études bibliques et des rencontres fraternelles ». Le Pape a rappelé qu’au cours des décennies précédentes, catholiques et juifs ont pu se rapprocher en dialoguant de façon efficace et fructueuse.

Les catholiques, alliés et frères des juifs

Cette déclaration Entre Jérusalem et Rome ne masque pas pour autant les différences théologiques de nos traditions spirituelles, a poursuivi le Pape, mais elle exprime la ferme volonté de collaborer plus étroitement aujourd’hui et à l’avenir . «  Votre document s’adresse aux catholiques en les considérant comme des partenaires, des alliés, des amis et des frères dans la recherche commune d’un monde meilleur qui puisse apprécier la paix, la justice sociale et la sécurité », a précisé François. Le Pape a particulièrement insisté sur un des points du texte, à savoir l’affirmation selon laquelle les religions doivent utiliser le comportement moral et l’éducation religieuse pour être capable d’influencer et d’inspirer, à l’opposé de la guerre, la coercition ou la pression sociale.

François, en bénissant ses hôtes a souhaité enfin un « avenir plein d’espérance » et que juifs et catholiques puissent ensemble réaliser les projets de l’Eternel : des projets de paix et non de malheur ».

Avant de prendre congé de ses hôtes, le Saint-Père a transmis aux rabbins et à leurs communautés ses vœux pour le nouvel an juif qui aura lieu le 20 septembre prochain. (OB) 

31/08/2017 12:16