Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Tensions en Corée: le Pape appelle à vaincre le «récit de la peur»et la «rhétorique de la haine»

Un système anti-missiles protégé par des barbelés, dans la banlieue de Tokyo, au Japon. - AP

02/09/2017 12:33

(RV) Le Pape François a reçu ce samedi matin les membres du Conseil coréen des leaders religieux, un groupe interreligieux présidé par un évêque catholique, et dont les 20 membres effectuent actuellement un pèlerinage à Rome. L’occasion pour le Saint-Père de rappeler le rôle essentiel des leaders religieux dans l’harmonie de la péninsule coréenne, pour vaincre la rhétorique de peur et de haine qui fracture la région.

Le Pape François, qui avait rencontré ce groupe lors de sa visite à Séoul, le 18 août 2014, a rappelé l’importance d’un dialogue interreligieux «ouvert et respectueux», mené avec «prudence et charité», comme l’Église y exhorte les catholiques depuis le Concile Vatican II. L'objectif de ce dialogue doit être de défendre «le droit à la vie, à l’intégrité physique et aux libertés fondamentales, comme la liberté de conscience, de religion, de pensée et d’expression, qui posent les bases pour construire la paix, pour laquelle chacun d nous est appelé à prier et à agir.»

Il faut donc ensemble «se retrousser les manches pour semer l’espérance d’un avenir dans lequel aider l’homme à être plus humain», en écoutant «ceux qui réprouvent la guerre et implorent une meilleure harmonie entre les personnes et les communautés, entre les peuples et les États». Dans un contexte de grande tension autour des menaces nucléaires de la Corée du Nord, le Pape demande aux leaders religieux coréens d’accompagner des «processus de bien et de réconciliation pour tous. Nous sommes appelés à être des porte-drapeaux de la paix, en annonçant et en incarnant un style non-violent, un style de paix, avec des paroles qui se différencient du récit de la peur, et avec des gestes qui s’opposent à la rhétorique de la haine».

Le pape a enfin évoqué le souvenir de son pèlerinage dans «la belle terre de Corée», depuis lequel il demande sans cesse à Dieu «le don de la paix et de la réconciliation fraternelle» pour le peuple coréen.

(CV)

 

 

 

 

02/09/2017 12:33