Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Colombie: avenir politique incertain pour les FARC

Le nouveau logo des FARC en Colombie présenté lors du congrès qui a transformé la guérilla en parti politique - REUTERS

05/09/2017 06:30

(RV) Entretien – La Colombie qui accueille le Pape François du 6 au 11 septembre est un pays qui offre au monde une toute nouvelle image après la signature des accords de paix avec le mouvement de Guérilla des FARC, les Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes. Le mouvement vient tout juste de se transformer en parti politique, prêt à affronter les urnes lors des élections de 2018. Avec un bémol cependant, et pas des moindres : les FARC sont extrêmement impopulaires. Les longues trainées de sang qui jonchent le parcours violent de ses 7000 combattants et de six décennies de conflit apparaissent indélébiles dans l’opinion publique.

L’épreuve de la réconciliation

L’un des principaux défis à relever sera bien celui de la reconquête des colombiens avant d’envisager de devenir sérieusement une alternative politique concrète au milieu d’une gauche déjà très fragmentée. Prudents, les FARC, devenus au terme de leur tout premier congrès politiques, la « Force Alternative Révolutionnaire Commune », ne présenteront pas de candidat pour succéder au président José Manuel Santos, lequel au terme de son second mandat, ne peut se représenter. L’impopularité de l’ancienne guérilla rend le nouveau parti bien conscient qu’il est doit d’abord passer par l’épreuve de la réconciliation.

Ecoutez le Podcast réalisé avec Jean-Jacques Kourliandsky, chercheur à l’IRIS et spécialiste de l’Amérique latine:

(JCP)

05/09/2017 06:30