Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Mgr Tscherrig devient le nouveau nonce apostolique en Italie

Mgr Tscherrig lors d'un entretien avec le Pape François, le 24 août 2017. - AP

12/09/2017 16:24

(RV) Mgr Emil Paul Tscherrig est le nouveau nonce apostolique en Italie et à Saint-Marin. Ce prélat suisse de 70 ans est, depuis la signature des accords du Latran en 1929, le premier "ambassadeur du Pape" auprès de la République italienne à ne pas être originaire de ce pays. 

Né en 1947, Mgr Emil Paul Tscherrig est ordonné prêtre le 11 avril 1974 et incardiné dans le diocèse de Sion. Entré au service diplomatique du Saint-Siège dès 1978, il a occupé différentes responsabilités auprès de saint Jean-Paul II dans la préparation de ses voyages apostoliques entre 1985 et 1996.. Successivement nommé nonce apostolique au Burundi (1996), aux Antilles (2000), en Corée et Mongolie (2004), en Suède, au Danemark, en Finlande, en Islande et en Norvège (2008), puis en Argentine (2012), où il avait noué des liens avec le cardinal Bergoglio, alors archevêque de Buenos Aires. Il avait été nommé l'an dernier médiateur dans la profonde crise politique et économique qui secoue le Venezuela, dans le cadre d'une action conjointe avec plusieurs personnalités internationales, notamment l'ancien Premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero.

Deux autres nominations de nonces ont eu lieu ce mardi.

Mgr Angelo Accattino devient nonce apostolique en Bolivie. Ce prélat italien de 51 ans est dans le même temps élevé à la dignité d'archevêque, car il s'agit de son premier poste de nonce, après plusieurs postes comme conseiller de nonciature notamment au Pérou, en Colombie et aux États-Unis.

Mgr Gabriele Caccia, 59 ans qui est était nonce au Liban depuis 2009, devient lui nonce aux Philippines. Sa longue période de service au Liban (huit ans correspondent dans les faits à deux mandats de quatre ans, ce qui est inhabituel dans la diplomatie pontificale) avait notamment été marquée par l'organisation de la visite de Benoît XVI au pays du Cèdre, en septembre 2012. La vacance du pouvoir présidentiel entre 2014 et 2016 avait par ailleurs rendu impossible l'éventuelle accréditation d'un nouveau nonce. Comme toutes les autres ambassades, la nonciature était contrainte de garder le même titulaire, mais l'élection du nouveau président Michel Aoun, le 31 octobre 2016, a permis de lever cette difficulté.

Mgr Caccia devra représenter le Pape dans le pays considéré comme le plus catholique d'Asie, mais où l'agitation djihadiste et la politique autoritaire du président Rodrigo Duterte suscitent de nombreuses inquiétudes au sein de l'Église.

(CV)

12/09/2017 16:24