Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Irak: le patriarche chaldéen inquiet face au référendum kurde

Le patriarche Sako célébrant la messe de minuit à Erbil, le 24 décembre 2016. - AFP

16/09/2017 18:15

(RV) Entretien - Vives tensions en Irak, à l’approche du référendum d’autodétermination de la province autonome du Kurdistan. Le scrutin aura-t-il effectivement lieu le 25 septembre prochain, comme prévu ? Rien n’est moins sûr, tant les oppositions sont nombreuses.

Elles viennent tout d’abord des autorités centrales de Bagdad. Vendredi 12 septembre, les députés irakiens ont ainsi déclaré cette consultation «anticonstitutionnelle», jugeant qu’elle était fatale à l’unité territoriale du pays. «Nous ne permettrons pas la partition de l’Irak», a pour sa part prévenu le Premier ministre Haidar Al-Habadi, tout en se disant prêt au dialogue.

Autres mises en garde : celles de la Turquie et de l’Iran, pour qui ce référendum pourrait générer des conséquences graves et déstabilisatrices pour toute la région.

L’Église chaldéenne, par la voix de son patriarche, S.B Louis Raphaël Sako, a également fait part de son inquiétude, et alerte sur le risque réel d’escalade dans un pays profondément meurtri et divisé par les récents conflits.

S.B Louis Raphaël Sako, patriarche de Babylone des Chaldéens, répond à Manuella Affejee.

(CV-MA)

16/09/2017 18:15