Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Les chrétiens d'Irak divisés face au référendum kurde

Des supporters de l'indépendance du Kurdistan irakien, le 25 septembre 2017 dans les rues d'Erbil. - REUTERS

26/09/2017 16:08

(RV) Entretien – Le Kurdistan attend toujours le résultat du référendum d’autodétermination qui s’est tenu ce lundi 25 septembre 2017. L’issue du vote ne fait guère de doute mais les détails, comme la participation, le nombre de oui et de non, sont encore inconnus.

Parmi les votants, figurent les chrétiens qui ont été une cible de choix pour les partisans de l’indépendance. Certains vivent au Kurdistan depuis toujours, d’autres y ont trouvé refuge après l’occupation de la plaine de Ninive en 2014 par les forces de l’organisation de l’État islamique. La pression des pro-indépendance a ciblé notamment les plus fragiles, ceux qui dépendant des aides du gouvernement kurde et de sa protection.

Par ailleurs, tous n’ont pas le même attachement à la région autonome ou à l’Irak. Les Églises locales étaient elles-mêmes divisées sur la question. Difficiles dans ces conditions de parler d’un vote chrétien quand la communauté chrétienne est tout sauf unie et unitaire.

Jérémy André est le correspondant du quotidien La Croix à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien. Il explique à Xavier Sartre les raisons de la faible mobilisation des chrétiens dans ce vote ainsi que leur position par rapport à l’indépendance.

26/09/2017 16:08