Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

L'indépendance du Kurdistan irakien massivement approuvée

Les responsables de la commission électorale du Kurdistan annonçant les résultats du référendum. - EPA

27/09/2017 18:38

(RV) Au Kurdistan irakien, 48 heures après le référendum sur l’indépendance, les résultats communiqués par la commission électorale ont donné le "oui" vainqueur à 92%. Le bras-de-fer avec le gouvernement de Bagdad risque maintenant de se durcir.

Bagdad a demandé aux Kurdes de remettre au gouvernement central le contrôle des aéroports d’Erbil et de Souleimanieh. Et les Kurdes ont 3 jours pour obtempérerm selon l'ultimatum lancé hier par Haider al-Abadi à Massoud Barzani. Le premier ministre irakien a rappelé hier au président kurde que l’intégrité territoriale de son pays ne se négociait pas.

Et après avoir demandé dimanche aux pays étrangers de ne plus traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières, c’est désormais les transports qu’il vise: si sous 72 heures les aéroports kurdes ne sont pas remis sous le contrôle de Bagdad, alors plus aucune compagnie aérienne ne pourra faire déposer des avions à Erbil ou Souleimanieh. Le gouvernement central «imposera son autorité conformément à la Constitution», pour maintenir l'unité de l'Irak a encore expliqué  le chef du gouvernement. 

Malgré le bras de fer, les Kurdes veulent montrer eux que le rapport de force est en leur faveur. Lors d’un discours télévisé hier soir, Massoud Barzani a expliqué que la porte était ouverte pour un dialogue, toujours préférable à des sanctions. Barzani qui a souhaité parler à Bagdad mais aussi à la communauté internationale alors que de nombreux pays s’inquiètent de la tournure des évènements, à commencer par le voisin turc qui a menacé de fermer sa frontière avec le Kurdistan et de «fermer les vannes» de l’oléoduc qui permet aux Kurdes d’exporter leur or noir. 

(CV-OB)

27/09/2017 18:38