Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Le Pape souhaite qu'un plus grand nombre de pays s'ouvrent aux migrants

Le Pape François a salué chaleureusement un à un, les réfugiés du centre d'accueil régional de Bologne. - RV

01/10/2017 11:16

(RV)  «Beaucoup ne vous connaissent pas et ils ont peur». C’est avec ces mots que le Pape François a salué les migrants du centre d’accueil régional de Bologne ce dimanche 1er octobre. «J’ai voulu voir vos yeux dans les miens» leur a dit François en exprimant sa proximité avec les réfugiés qu’il a pris le temps de saluer un à un en arrivant dans le centre. Car pour le Saint Père, seules la proximité, l’amitié et la miséricorde permettent de réellement se rendre compte des souffrances et des problèmes des migrants ; et éloigneront les jugements «froids et durs» qui transforment le prochain en ennemi. «L’intégration commence par la connaissance» affirme François, invitant à aider les migrants à leur insertion dans la communauté, et invitant aussi les migrants à s’ouvrir à la culture de leur terre d’accueil et à en respecter les lois.

En adressant ses remerciements à tous ceux qui œuvrent en faveur des réfugiés, le Pape explique que la gestion des phénomènes migratoires demande discernement et détermination, ainsi que des mécanismes transparents qui empêchent les déformations et l’exploitation, encore plus inacceptables lorsqu’elles s’abattent sur les pauvres. Les paroles du Pape aux migrants de Bologne s'adressent également à la communauté internationale : «Il est nécessaire qu’un plus grand nombre de pays adoptent des programmes de soutien à l’accueil, privés et communautaires, et ouvrent des couloirs humanitaires pour les réfugiés en situation difficile».

(JCP)

01/10/2017 11:16