Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Economie

Economie : hécatombe dans le secteur bancaire privé russe

A Moscou, un homme passe devant le logo de la banque Otkrytié. - REUTERS

02/10/2017 07:56

(RV) Entretien- En Russie, près de trois ans après la crise monétaire causée par le plongeon des cours du pétrole et les sanctions occidentales liées à l'Ukraine, les établissements privés continuent de payer les excès du passé : des acquisitions de concurrents fragiles ou des crédits accordés sans discernement. D’autant que la récession de ces deux dernières années a empêché de nombreux emprunteurs à rembourser leurs dettes.

En quelques mois, deux des plus grosses banques privées du pays se sont retrouvées au bord de la banqueroute. Otkrytié  et Binbank s’étaient montrées trop ambitieuses. Elles ont fait de mauvaises acquisitions, en espérant concurrencer les grosses banques publiques, pour finalement demander l’aide de l’état. L’une en août, poussant la banque centrale à créer un Fonds de consolidation du secteur bancaire, l’autre il y a dix jours. Huitième établissement privé du pays, Binbank qui compte plus de 400 agences et 4,7 millions de clients particuliers est placé sous le contrôle de l’état.

Ces dernières années, le secteur bancaire a ainsi beaucoup évolué. Fanny Meneghin a recueilli l'analyse de Julien Vercueil, directeur de la filière Commerce International de l’INALCO :

(FM-MD)

02/10/2017 07:56