Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Pape François: la violence au nom de la religion offense Dieu

Le Pape s'adressant aux membres des "Religions for Peace", le 18 octobre 2017 au Vatican. - ANSA

18/10/2017 12:40

(RV) «Qui commet des actes violents ou les justifient au nom de la religion, offense gravement Dieu, qui est paix et source de paix, et a laissé dans l’être humain un reflet de sa sagesse, de sa puissance et de sa beauté» : c’est par ces mots que le Pape François a accueilli au Vatican ce mercredi 18 octobre 2017, avant l’audience générale, une délégation de la "World Conference of Religions for Peace", la plus grande organisation de représentants des religions du monde entier, dédiée à la promotion de la paix.

Le Pape a tenu à remercier l’œuvre de Religions for Peace, et le service «précieux» qu’elle rend, soit à la religion, soit à la paix, parce que «les religions sont destinées par leur nature à promouvoir la paix, via la justice, la fraternité, le désarmement et le soin de la création».

Dans son discours, François a souligné que «la paix est une tâche urgente, même dans le monde d’aujourd’hui, où tant de populations sont lacérées par la guerre et la violence». C’est aussi «un don divin et une conquête humaine, c’est pour cela que les croyants de toute religion sont appelés à l’invoquer et à intercéder en sa faveur, et que tous les hommes de bonne volonté, spécialement ceux qui ont des responsabilités, sont appelés à œuvrer pour elle, avec le cœur, avec l’esprit et avec les mains, car la paix se construit de manière “artisanale”. Dans ce travail, la paix et la justice se construisent ensemble.»

Les religions, riches de leurs ressources spirituelles et morales, sont appelées à s’engager : «elles ne peuvent pas avoir une attitude de neutralité, et encore moins, avoir un regard ambigu vers la paix», affirme François. D’où l’offense faite à Dieu en s’attaquant à la paix.

Le Pape appelle les religions à un effort commun de collaboration pour promouvoir aussi «l’écologie intégrale». «Les religions disposent des ressources pour faire progresser ensemble une alliance morale qui promeuve le respect de la dignité de la personne humaine et le soin de la création», conclut-il. François se félicite ainsi que des exemples concrets et encourageants existent déjà à travers le monde dans le domaine de la coopération interreligieuse pour s’opposer aux conflits, pour faire progresser le développement durable et la protection de la terre.

(CV-XS)

 

18/10/2017 12:40