Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Société

Indonésie: les organisations radicales seront dissoutes

Des militants islamistes défilent à Djakarta contre le président Widono, le 18 juillet 2017. - REUTERS

27/10/2017 19:33

(RV) L’Indonésie a approuvé le 24 octobre une nouvelle loi autorisant le gouvernement à dissoudre des organisations de masse menaçant l’idéologie du Pancasila – les cinq principes de base de la nation – et la Constitution nationale. La mesure a été promue par le gouvernement du Président Joko Widono pour endiguer la présence et l’action de groupes islamiques radicaux qui, au cours de ces derniers mois, ont fait entendre leur voix et montré leur influence au sein de la société en propageant des idées telles que la promotion de la charia et du califat, autant de menaces qui visent la nation indonésienne.

Cette mesure a été saluée par l'Eglise indonésienne. Dans une déclaration à l'agence Fides, le Père Benny Susetyo, Secrétaire national du Conseil national de l’Institut Setara, centre d’études de promotion des droits humains s'est réjoui du vote, saluant «un pas en avant en faveur du bien commun». Selon lui, il faut tenir compte du besoin de conserver l’intégrité de la nation dans le débat public. 

L'Eglise d'Indonésie, premier pays musulman de la planète, œuvre en faveur de la fraternité entre les différentes âmes et composantes de la société pluraliste du pays. Un thème qui était notamment au coeur de la récente rencontre entre l’Archevêque de Djakarta, S.Exc. Mgr Ignazio Suharyo, et Zulkifli Hasan, Président du parlement indonésien le 9 octobre dernier. (OB, avec Fides) 

 

27/10/2017 19:33