Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

En Inde, une religieuse au service des pauvres béatifiée

La nouvelle bienheureuse indienne, sœur Rani Maria - RV

03/11/2017 18:01

(RV) Ce samedi 4 novembre 2017, la sœur indienne Rani Maria Vattalil sera béatifiée dans l’université Saint-Paul à Indore en Inde, lors d’une cérémonie présidée par le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints.

Assassinée dans un bus à l’âge de 41 ans, le 25 février 1995, cette sœur clarisse franciscaine était dévouée aux enfants et aux défavorisés de l’Etat du Madhya Pradesh (centre de l’Inde).

Née en 1954, elle entre très jeune, en 1972, dans la congrégation des Clarisses franciscaines et choisit  «Rani Maria» («Marie Reine») comme nom religieux. Institutrice à la St. Mary’s School de Bijnor durant deux ans, elle devint travailleuse sociale auprès des pauvres sans terre qu’elle aidait face aux abus de propriétaires fraudeurs; une cause qui lui coûta la vie.  

Alors qu’elle se trouve dans un bus pour le Kerala dans le sud de l’Inde, son meurtrier, Samunder Singh, s’acharne sur elle avec 54 coups de couteau. Durant cet homicide, sœur Rani n’avait de cesse de répéter «Jésus ! Jésus !»

Emprisonné, Samundhar Singh reçut la visite de la mère de Rani Maria; elle lui pardonna et lui baisa les mains. Aujourd’hui repenti, le bourreau de sœur Rani mène une vie au service des plus défavorisés. Un documentaire intitulé «The Heart of a Murderer» (Le cœur d’un meurtrier) qui décrit son crime et son repentir, a même gagné un prix au Festival mondial du film sur l’harmonie interreligieuse, en 2013.

«Un phare de lumière pour les nouveaux chrétiens»

Sur les ondes du service italien de Radio Vatican, le cardinal Amato a estimé que «ce martyre de sœur Rani est une bénédiction pour toute l’Église en Inde. Son sacrifice est devenu un phare de lumière pour la multitude des missionnaires, qui trouvent en elle inspiration et protection pour leur difficile œuvre de bien. Depuis toujours, les martyrs ont rendu fertile la terre pour la génération des nouveaux chrétiens.»

La procédure en vue de la béatification de Sœur Rani Maria a été ouverte par le diocèse d’Indore en septembre 2003 et sa reconnaissance comme martyre a été annoncée par le Saint-Siège le 23 mars 2017.

Le cardinal Oswald Gracias, archevêque de Bombay et vice-président de la Conférence des évêques catholiques d’Inde (BCBI), a décrit la religieuse indienne comme l’«exemple héroïque d’une personne qui s’est mise du côté des pauvres et des défavorisés».

La veille de la cérémonie de béatification, des vigiles spéciales auront lieu dans la cathédrale Saint-François d’Assise d’Indore. Et le lendemain, dimanche 5 novembre, une messe d’action de grâce pour la bienheureuse se tiendra sur les terres où sœur Rani défendait les paysans à Udainagar, à 50 km d’Indore dans l’État du Madhya Pradesh.

Dans cet Etat où les chrétiens ne représentent que 0,3 % des 73 millions d’habitants à 90% hindous, les violences antichrétiennes sont très fréquentes. Cette béatification était donc très attendue. 

(DA)

03/11/2017 18:01