Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Documents

Le Pape François appelle à un accès aux soins de santé pour tous

Le Pape au chevet d'un patient dans un centre de réhabilitation neurologique, la Fondation Sainte-Lucie, le 22 septembre 2017. - AFP

18/11/2017 11:59

(RV) Le Pape François a adressé un message aux participants au Congrès organisé cette semaine au Vatican sur le thème “affronter les disparités globales en matière de santé”.

Dans ce message adressé au cardinal Peter Turkson, préfet du Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, le Saint-Père appelle à l’accès de tous à des soins de santé de qualité, rappelant que l’Église, dont «la mission est orientée dans le service de l’être humain créé à l’image de Dieu, est tenue de prendre en charge aussi le soin de sa dignité et de ses droits inaliénables».

Dans ce document, le Pape, qui cite la nouvelle charte des opérateurs sanitaires catholiques, revient sur «la valeur de la justice, selon laquelle il n’y a pas de distinction de peuples et de nations» dans l’accès aux soins, et sur la «poursuite du bien commun». «L’Église suggère que l’harmonisation du droit à la protection de santé et du droit à la justice soit assurée par une distribution équitable des structures sanitaires et des ressources financières, selon les principes de solidarité et de subsidiarité».

François se réjouit donc de voir émerger le projet d’une «plateforme opérationnelle de partage et de collaboration entre les institutions sanitaires catholiques», présentes dans différents contextes géographiques et sociaux. Mais au-delà des aspects matériels et logistiques, c’est aussi dans une attitude spirituelle et humaine que les acteurs catholiques du monde de la santé doivent œuvrer, avec «les dimensions de l’écoute, de l’accompagnement et du soutien à la personne». François invite à imiter Jésus dans son attitude vis-à-vis des souffrants, en «se faisant proche», en «pansant les blessures», en «prenant soin».

Une organisation efficace des soins ne doit pas oublier la dimension de «la compassion, une voie privilégiée pour édifier la justice», car en rencontrant «les fatigues, les difficultés et les peurs» des personnes souffrantes, on en souligne aussi «la dignité». François appelle aussi les entreprises pharmaceutiques à participer aux efforts d’accès au soin pour tous, y compris pour les patients atteints de maladies rares ou vivant dans les pays les moins développés. 

(CV)

18/11/2017 11:59