Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Pour approfondir \ Méditation Dominicale

Méditation du 33ème dimanche du Temps Ordinaire. Année A

P. Adrien LENTIAMPA, SJ - RV

18/11/2017 19:12

Le Père jésuite Adrien Lentiampa nous introduit à la médiation avec les lectures du 33ème dimanche du Temps Ordinaire. « Ce que le Seigneur attend de celui à qui il montre sa générosité est qu’il puisse fructifier ses dons, pour sa plus grande gloire. »

(RV) En ce dimanche, qui nous conduit petit à petit vers la fin de l’année liturgique, les lectures qui nous sont proposées nous invitent à vivre notre vie chrétienne dans « une attente active du Seigneur » ; une attente mobilisatrice et engagée pour l’avènement du Règne de Dieu.

L’Evangile qui nous est proposé pour ce dimanche est plein d’enseignements en ce sens. Il s’agit de la parabole des talents, bien connue. Cette parabole montre la générosité du maitre envers ses serviteurs, image de la générosité de Dieu envers nous.

En effet, au temps de Jésus, un talent représentait une véritable fortune, l’équivalent de deux ans de salaire. C’est dire donc la valeur de ce que les serviteurs ont reçu du maitre. Et le texte précise que chacun  « a reçu [les talents] selon ses capacités». Il n’y a donc pas de discrimination… Le maitre a tenu compte des capacités de chacun. Celui qui a reçu un talent, et qui ne l’a pas fructifié, n’a donc pas d’excuse : il avait la capacité de le faire, mais il a choisi de faire autrement, de vivre selon ses propres désirs.

Quel enseignement pour nous aujourd’hui ? Cette parabole nous invite à prendre conscience de la générosité du Créateur à l’endroit de chacun de nous. En ce sens, un exercice à faire en ce dimanche serait peut-être d’identifier, dans ma vie de chaque jour, les signes de cette générosité du Seigneur, afin de lui en rendre grâce.

En effet, savoir rendre grâce à Dieu pour sa générosité est très important dans la vie chrétienne. C’est là un chemin d’humilité et de purification : ça nous fait prendre conscience que tout ce que nous sommes, nous l’avons reçu de Dieu ; ça nous rappelle que nous avons toujours à nous recevoir de Dieu, et que c’est lui le Centre de nos vies et de toutes nos actions..

Ce que le Seigneur attend de celui à qui il montre sa générosité est qu’il puisse fructifier ses dons, pour sa plus grande gloire. Fructifier le don de la générosité du Seigneur, c’est travailleur pour que le talent reçu se multiplie ; être un bon serviteur à qui le maitre peut confier ses biens revient donc à s’engager pour que la vie reçue devienne source de bonheur autour de nous. Et pour cela, il nous faut de l’audace et de la créativité. La vie chrétienne invite donc à l’audace et à la créativité pour que le don reçu devienne don partagé pour un monde meilleur. C’est ce qu’a compris la « femme parfaite » dont parle la première lecture… Tout le contraire du mauvais serviteur de la parabole, qui a choisi de ne pas se donner la peine pour que le bonheur se multiplie autour de lui.

Que mon action de grâce pour ce que le Seigneur me donne chaque jour soit à même temps un engagement pour un monde meilleur. Que ma relation au Seigneur, ma vie de prière m’amène à porter des fruits pour que le Règne de Dieu s’actualise aujourd’hui. Que chacun s’applique donc à soi-même la vieille sagesse qui dit : « Agis comme si tout dépendait de toi, en sachant qu’en réalité tout dépend de Dieu ! » AMEN !

CM

18/11/2017 19:12