Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Vatican \ Activités

Le Saint-Siège se mobilise pour le Soudan du Sud et la RDC

Camp de réfugiés sud soudanais en RDC - AFP

22/11/2017 19:14

(RV) Entretien - Le Pape François doit présider une «prière pour la paix au Soudan du Sud et en République démocratique du Congo», ce jeudi 23 novembre 2017, à 17h30, en la basilique Saint-Pierre. Un moment de recueillement pour sensibiliser au drame vécu par les populations sud soudanaise et congolaise.

Le Saint-Père est particulièrement attentif aux conflits qui ravagent les deux pays. Il avait d’ailleurs exprimé le souhait de se rendre en début d’année au Soudan du Sud mais ce déplacement avait dû être reporté pour des raisons sécuritaires.

Le Pape avait alors souhaité rendre tangible la présence et la proximité de l’Église auprès de la population à travers une initiative intitulée "Le Pape pour le Soudan du Sud". Il a ainsi fait un don de 500 000 dollars à l'Église sud-soudanaise, très mobilisée dans les projets d'aide aux populations les plus vulnérables.

Par ailleurs, le 27 octobre dernier, le Saint-Père, aux côtés du primat de l’Église anglicane Justin Welby avait lancé un appel aux dirigeants politiques du pays pour qu’ils «tournent le dos à la violence et pensent au peuple sud-soudanais».

Le Pape inquiet pour les populations du Kasaï

Le Pape est également préoccupé par la situation dans la région du Kasai, au centre de la République Démocratique du Congo. Depuis plus d’un an, la violence qui sévit dans la région, après l’assassinat par l’armée d’un chef coutumier est devenue endémique. Plus de 3000 personnes ont été tuées et 1,5 millions de personnes se sont déplacées.

En avril dernier, lors de l’angélus le Saint-Père avait demandé de prier pour la paix dans le Kasaï «afin que les cœurs des artisans des crimes ne restent pas esclaves de la haine et de la violence».

Le nonce apostolique Mgr Luis Mariano Montemayor s’est rendu sur place en septembre dernier. Il avait alors dénoncé un État congolais «prédateur de son propre peuple» et exhorté la classe politique à changer d’attitude pour enfin en finir avec les souffrances endurées par la population.

Interrogé par Hélène Destombes, Michel Roy, secrétaire général de Caritas Internationalis alerte sur les violences endurées par les populations en RDC et au Soudan du sud. Il revient sur le sens de cette prière pour la paix présidée par le Pape et annonce que «le Saint-Siège va débloquer prochainement des ressources pour le Kasai».

(CV-HD)

 

22/11/2017 19:14