Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Monde \ Politique

Les évêques indiens se mobilisent pour les élections dans le Gujarat

Meeting du principal parti d'opposition indienne en vue des élections législatives des 9 et 14 décembre 2017 dans l'État du Gujarat. - REUTERS

27/11/2017 11:56

(RV) En Inde, l’État du Gujarat, dans l’ouest du pays, s’apprête à voter pour des élections législatives le 9 et 14 décembre 2017. À cette occasion, Mgr Thomas Ignatius Macwan, l’archevêque de Gandhinagar a transmis un message au nom de tous les évêques de l’État, pour inviter les fidèles à prier pour ce scrutin, selon l’agence Fides.

Dans cette lettre, le prélat insiste avant tout sur l’importance de ces élections «pour le tissu laïc et démocratique du pays» et de leur influence et leurs répercussions sur l’avenir de l’Inde. «Les résultats électoraux obtenus à l’occasion du renouvellement des membres de l’Assemblée de l’État du Gujarat pourraient faire la différence.» En effet, l’archevêque s’inquiète de la situation de son pays dans lequel «les droits fondamentaux sont violés et les droits constitutionnellement reconnus foulés aux pieds». Il existe, explique-t-il, «des épisodes au cours desquels les églises sont attaquées, le personnel ecclésiastique, les fidèles ou des institutions touchés. Il existe également un sens croissant d’insécurité au sein des minorités. Les forces nationalistes sont sur le point de conquérir le pays». Aujourd’hui, l’État du Gujarat est administré par le Bharatiya Janata Party (BJP), le parti du Premier ministre indien Narendra Modi originaire de cet État, qui gouverne actuellement 18 des 29 États de l’Union indienne.

Les évêques de l’État du Gujarat invitent donc les croyants «à organiser des liturgies de prière» dans les Paroisses et couvents, et à utiliser la prière du Rosaire comme arme de protection, pour que les personnes qui seront élues demeurent «fidèles à la Constitution indienne et respectent tout être humain, sans aucune discrimination». Un appel à prier aussi lancé par le Secrétaire général de la Conférence épiscopale indienne, Mgr Theodore Mascarenhas.

27/11/2017 11:56