Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Les chrétiens d'Irak soulagés par la fin de la guerre contre l'EI

Mgr Mirkis, archevêque chaldéen de Mossoul.

09/12/2017 16:35

(RV)

Entretien réalisé par Blandine Hugonnet 

Les combats contre les djihadistes en Irak sont terminés. Le Premier ministre irakien a annoncé ce samedi 9 décembre 2017 «la fin de la guerre» contre le groupe État islamique dans le pays, après trois ans de combats par les forces gouvernementales, les milices chiites et les peshmergas kurdes, aidés par une coalition internationale menée par les Etats-Unis. Haider al-Abadi s’exprimait à l’occasion d'une conférence organisée par le syndicat irakien des journalistes à Bagdad.

En 2014, un tiers de l’Irak avait été conquis par l’organisation terroriste. Ces derniers mois, les forces armées ont libéré peu à peu les zones sous contrôle djihadiste, comme Mossoul le 10 juillet après neuf mois d’offensive, puis la région désertique à la frontière syrienne. Cette ultime bataille lancée le 23 novembre dernier qui s’est conclue par une victoire ce 9 décembre, alors que 3.000 djihadistes sont encore présents en Irak et en Syrie selon les dernières estimations de la coalition internationale.

Pour les millions d’habitants et les centaines de milliers de victimes, la fin de la guerre contre Daesh c’est la fin d’un cauchemar, et c’est aussi le début d’une construction après les ravages commis par les djihadistes, comme le confiait Mgr Thomas Youssef Mirkis, évêque de Kirkouk, à Blandine Hugonnet juste après cette annonce du premier ministre irakien.

(CV-BH)

09/12/2017 16:35