Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

Eglise \ Vie de l'Eglise

Notre-Dame-de-Guadalupe, la fête de "l'impératrice des Amériques"

Une Mexicaine brandissant une statue de la Vierge de Guadalupe, le 11 décembre, sur le chemin du sanctuaire. - AFP

12/12/2017 16:15

(RV) En ce jour de la fête de Notre-Dame de Guadalupe, le Pape a diffusé ces paroles, sur son compte Twitter en espagnol : «Regarder la Vierge de Guadalupe, c’est rappeler que la visite du Seigneur passe toujours par ceux qui cherchent à incarner sa Parole».

Ce tweet a été diffusé à quelques heures de la messe présidée par le Saint-Père à la baislique Saint-Pierre. Depuis 2014, chaque 12 décembre donne en effet l’occasion d’une messe présidée par le Saint-Père pour cette fête religieuse très suivie dans les Amériques, «de l’Alaska à la Terre de feu», comme aime le dire le Pape argentin, premier Souverain pontife latino-américain de l’histoire.

Ces messes durant lesquelles résonnent souvent des sonorités inhabituelles sous les voûtes de la basilique Saint-Pierre sont une occasion de rassemblement pour les fidèles de la diaspora latino-américaine à Rome, et notamment les nombreux Péruviens, Boliviens, Argentins et ressortissants d’autres nations sud-américaines qui travaillent en Italie.

Cette fête commémore les apparitions de la Vierge Marie à un jeune indigène du Mexique, saint Juan Diego, entre le 9 et le 12 décembre 1531. Cette dernière apparition avait donné lieu à l’impression surnaturelle d’une image de la Vierge sur le manteau de ce jeune indien, qui a été canonisé par Jean-Paul II en 2002. Le culte de la Vierge de Guadalupe a été popularisé au fil des siècles, malgré les tentatives d’éradication du catholicisme menées par le gouvernement du Mexique.

La Vierge de Guadalupe est notamment la sainte patronne de l’Amérique latine, et depuis le Jubilé de l’an 2000, elle porte le titre de "reine du Mexique et impératrice des Amériques".

Le Pape François s’était rendu dans le sanctuaire qui lui est dédié, au cœur de l’agglomération de Mexico, en février 2016. Avec 18 millions de visiteurs annuels (selon une statistique de 2014), il s’agit du deuxième lieu de pèlerinage catholique le plus fréquenté au monde, derrière le Vatican.

(CV)

 

12/12/2017 16:15