Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:

Home / Oecuménisme

Le Patriarche des Coptes orthodoxes d'Egypte en visite au Vatican


Le Patriarche des Coptes orthodoxes d’Egypte, S. B. Tawadros II est attendu ce jeudi en Italie. Il rencontrera le pape François, le 10 mai. Il s’agira de son premier voyage hors d’Egypte depuis son élection, en novembre dernier. La venue de Tawadros II à Rome se déroulera dans le contexte des commémorations de la visite au Vatican de son prédécesseur Chenouda III, il y a 40 ans, en mai 1973 et de sa rencontre avec le pape Paul VI.

Ce fut une rencontre historique, une première depuis le Concile de Chalcédoine, quinze siècles plus tôt ; elle allait aboutir à la publication d’une déclaration commune sur la christologie, mettant fin à des siècles d’incompréhensions et de méfiance. Paul VI avait par ailleurs posé un geste mémorable en rendant à l’Église égyptienne - la plus importante du Moyen Orient - les reliques de saint Marc son fondateur, dérobées autrefois par des marchands vénitiens.

Des résultats "importants et positifs" sont attendus

Plus récemment, des rapprochements entre les deux Eglises ont été constatés sur le plan spirituel et pastoral. Mais dans la pratique, beaucoup peut encore être fait, au niveau pastoral et caritatif, notamment. Selon l’évêque copte catholique de Minya, la visite de Tawadros II pourrait avoir des résultats importants et positifs et permettre de renouer le fil du dialogue théologique vers la pleine communion. Elle intervient alors que la situation politique, économique et sociale, très tendue en Egypte, a renforcé la solidarité entre les Chrétiens.

Ceux-ci se sentent marginalisés, ignorés, discriminés dans une société qui s’islamise. Il faut une quinzaine d’années pour obtenir l’autorisation de construire une nouvelle église. Les relations se sont crispées entre la hiérarchie copte et le pouvoir politique. Récemment, Tawadros II a regretté que rien de concret n’ait été fait pour améliorer le sort des Coptes depuis l’arrivée au pouvoir des Frères musulmans en dépit de leurs promesses. Au contraire, depuis 2011, les attaques visant les églises et les tensions interconfessionnelles ont sensiblement augmenté.

(Photo : Le Patriarche des Coptes orthodoxes d'Egypte, Tawadros II)