Social:

RSS:

App:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Radio Vatican

Home / Eglise

Angélus :« L'amour de Dieu donne de la valeur et de la beauté à toute chose »


Lors de la prière de l'Angélus récitée Place Saint-Pierre ce dimanche, le Pape s'est appuyé sur l'Evangile du jour (Luc 12, 32-48) dans lequel il est question du désir de la rencontre définitive avec le Christ, « un désir qui nous rend toujours prêts, avec l'esprit alerte, car nous attendons cette rencontre avec tout notre cœur, avec tout notre être ». C'est un aspect fondamental de la vie pour le Pape, « un désir que nous avons tous dans notre cœur, qu'il soit explicite ou caché ».

Comme le montre l'Evangile du jour, Jésus marche avec ses disciples vers Jérusalem et il les éduque en leur disant ce que lui-même porte dans son cœur : le détachement des biens matériels, la confiance dans le Père et la vigilance intérieure, l'attente du règne de Dieu. « Pour Jésus, c'est l'attente du retour à la maison du Père, a précisé François, mais pour nous, c'est l'attente du Christ lui-même, qui viendra nous porter à une fête sans fin, comme il a fait avec sa mère la Vierge Marie ».

Notre trésor, c'est l'amour de Dieu

« Nous avons tous le désir d'aller de l'avant, a souligné le Pape, c'est là notre trésor ». Le souverain pontife a ensuite exhorté les fidèles à se poser deux questions : « Ai-je un cœur qui désire, ou un cœur fermé, anesthésié par les événements de la vie ? » et « Où est mon trésor ? ». Pour François, notre trésor est l'amour de Dieu. C'est l'amour de Dieu qui unit une famille, qui donne du sens aux engagements quotidiens et qui aide à affronter les épreuves de la vie.

« L'amour de Dieu n'est pas quelque chose de vague, a prévenu François, il a un nom : Jésus-Christ. C'est un amour qui donne de la valeur et de la beauté à tout le reste : à la famille, au travail, aux études, à l'amitié, à l'art, à chaque activité humaine ». Et le Pape d'ajouter : « l'amour de Dieu donne aussi du sens aux expériences négatives, nous permet de ne pas rester prisonniers du mal et nous porte vers l'espérance, nous fait passer à autre chose. Les péchés, les chutes et les fatigues trouvent aussi du sens ! ».

Une pensée pour la fin du Ramadan

Après la prière de l'Angélus, le Pape a évoqué le message qu'il a envoyé à tous les musulmans pour la fin du jeûne du Ramadan cette semaine. François espère que chrétiens et musulmans s'engagent à promouvoir le respect réciproque, particulièrement à travers l'éducation des plus jeunes.