Social:

RSS:

Radio Vatican

La voix du Pape et de l'Eglise en dialogue avec le monde

Autres langues:
Lire l’article Accéder au menu

François \ Activités

Naufrage en Méditerranée : le Pape exprime sa douleur

- ANSA

19/04/2015 12:11

(RV) Nouveau drame en Méditerranée : un chalutier qui transportait des migrants a chaviré à 110 kms des côtes libyennes, dans la nuit de samedi à dimanche. 28 personnes ont pu être repêchées, mais leurs témoignages laissent craindre le pire : quelque 700 personnes se trouvaient en effet à bord de l'embarcation. Selon le Haut-commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés, elles auraient toutes perdu la vie.

Le Pape François, à la fin du Regina Coeli, Place St Pierre ce dimanche matin, a tenu à exprimer sa « plus grande douleur face à une telle tragédie ». «  Mes prières vont aux disparus et à leurs familles. Je lance un vibrant appel à la communauté internationale, pour qu’elle agisse avec décision et diligence, afin que de telles tragédies ne puissent plus se reproduire », a notamment déclaré le Pape, le visage grave et ému, avant d'ajouter : « ce sont des hommes et des femmes comme nous. Des frères, qui cherchaient une vie meilleure... Affamés, persécutés, blessés, exploités, victimes de guerres. Ils cherchaient une vie meilleure, ils cherchaient le bonheur ». Le Souverain Pontife a ensuite invité les fidèles réunis en nombre sous les fenêtres du Palais apostolique à prier en silence pour ces migrants, avant de réciter un Ave Maria.

Ce terrible drame intervient une semaine après le naufrage de près de 400 personnes, toujours en Méditerranée. Selon les garde-côtes italiens, plus de 11.000 candidats à l'immigration en Europe ont débarqué dans les six derniers jours, et des centaines d'autres continuent d'arriver sur les côtes italiennes.

Recevant ce samedi le Président de la République italienne, Sergio Mattarella, au Vatican, le Pape avait tenu à remercier les autorités de la péninsule pour l’accueil fait aux migrants. Il avait en outre demandé un engagement « plus ample » de la communauté internationale : « Il est évident que l'ampleur de ce phénomène requiert une plus grande implication. Nous ne devons pas nous lasser dans nos tentatives de solliciter une réponse plus globale au niveau européen et international », avait déclaré le Pape devant Sergio Mattarella.

Le président français François Hollande a demandé ce dimanche une réunion européenne d'urgence des ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères pour prendre des mesures après ce nouveau naufrage en Méditerranée. Si le bilan de 700 morts est confirmé a t-il déclaré « ce serait la pire catastrophe de ces dernières années en Méditerranée », appelant à « renforcer le nombre de bateaux et de de survols » aériens dans la zone. Il faut « une lutte beaucoup plus intense par rapport aux trafics parce que ceux qui mettent des personnes sur des bateaux, ce sont des trafiquants, même des terroristes », a déclaré le président français.
 

19/04/2015 12:11